Reaction of Mgr Claude Rault to the appointment of J. Mac William (French)

Bien chers amis,

Depuis plusieurs mois, vous et moi, nous étions dans l’attente, et la nouvelle vient de nous parvenir. Un nouvel évêque vient d’être nommé par notre Pape François : il s’agit du Père John Mac William, actuellement Provincial des Pères Blancs d’Algérie et de Tunisie. Nous avons déjà collaboré ensemble. Il faisait partie de la communauté de Ghardaia lorsque j’ai été nommé évêque en décembre 2004, et il m’y a accueilli. Il pourra donc assez vite se lancer dans cette charge, que je vais continuer d’assumer comme Administrateur jusqu’à sa prise de responsabilité. Que le Seigneur le comble comme je l’ai été pendant ces années de service ! Je sais qu’il sera fidèle à cette grâce et cette confiance qui lui sont faites. Il connaît le Sahara, il aime sa population, il aime notre Église diocésaine. 

Je vous avoue quand même être pris d’un certain sentiment de tristesse : celui de devoir vous quitter après plus de 12 ans d’un service qui m’aura passionné jusqu’au bout. Je pressens un passage qui ne sera pas sans peine… les trois mois passés à Paris pendant ma maladie m’ont déjà fait vivre une période de « lâcher prise »… que je puis voir maintenant comme bénéfique. Pour la suite…Dieu pourvoira ! 

Mais rassurez-vous, le sentiment de joie et de reconnaissance prend le dessus ! Je puis maintenant prier comme le vieillard Siméon recevant l’enfant Jésus dans ses bras : « Maintenant, Seigneur, tu peux laisse ton serviteur s’en aller en paix… »

Je remercie Mgr Luciano Russo, Nonce Apostolique d’Alger et son Secrétaire Mgr José Luis Mariblanca-Sanchez pour leur soutien dans la longue attente de la réponse de la Congrégation « Propaganda Fide » dont je dépends. Je remercie aussi très chaleureusement mes frères Evêques Paul Desfarges (Archevêque d’Alger), Jean-Paul Vesco (Évêque d’Oran), et les autres évêques de la CERNA pour leur appui fraternel.

Ce temps d’attente a largement été soutenu par le travail et l’attention de mes
collaborateurs et collaboratrices directs : le P. Felix, Vicaire Général, puis le P. Bertrand qui lui a succédé ; Marie, au secrétariat ; Jean-François, à l’économat ; Sr Marie Christine, au bureau Caritas diocésain (maintenant remplacée par Sr Martine). Ils m’ont été d’un grand appui, jusque dans ces mois passés depuis mon retour. Ma gratitude va aussi à ma famille et à mes amis qui m’ont si souvent manifesté leur proximité.

Ma plus grande épreuve a été de ne pouvoir reprendre mes visites dans le
Diocèse, spécialement auprès des plus lointains. Vous me restez proches par le coeur et la prière, et beaucoup d’entre vous ont su me le témoigner. Je voudrais aussi mentionner tous les amis musulmans, hommes et femmes, dont la proximité m’a toujours rejoint et avec qui nous travaillons à une humanité plus à l’image de celle que Dieu veut pour notre Terre.

Partout dans le Diocèse, la vie continue. Nous tenons ferme dans nos engagements de la prière, de la culture et de la manifestation de la Charité du Christ. Continuons la route à la suite de Jésus qui nous précède toujours chez l’autre, spécialement le plus faible et le plus petit, le plus démuni, le plus lointain, le plus ignoré.

Que me reste-t-il ? Sinon à rendre grâces à Dieu de m’avoir accordé de Le servir avec vous. Je n’ai sûrement pas été à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre de moi, loin de là, et j’en suis bien conscient. Je demande pardon à ceux et celles que j’aurais pu blesser ou offenser, fût-ce sans le savoir. Je voudrais partir le coeur léger.

Une nouvelle étape va s’ouvrir et pour moi, et pour le Père John et pour vous. Jésus est le chemin, continuons de marcher sur ses pas.

+Claude, votre frère évêque.

CategoriesUncategorised

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.