Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 9e jour

En ce 9ème jour de notre formation, notre confrère Prosper Harelimana, Coordinateur JPIC-RD de la Société, nous a présenté le thème de « La sauvegarde comme question de Justice et Paix ». Il nous a montré que dans beaucoup de cultures africaines, un enfant doit être protégé et chéri par ses parents et son entourage. Malheureusement, il se trouve que des enfants peuvent être maltraités sous prétexte de valeurs culturelles. Pour cela, nous, missionnaires, devons être conscients que les enfants sont des êtres humains avec la même dignité, protégés par les droits de l’homme, et non des objets. Il est nécessaire de trouver un équilibre entre ce qu’impliquent leur éducation, leurs devoirs et les actes de maltraitance qu’ils peuvent subir, telles que les agressions sexuelles. Le ministère de la sauvegarde soutend la justice sociale. Pour approfondir ce sujet, nous avons pris le temps de travailler en groupes par provinces. 

Dans l’après-midi, le Frère Fabien Bulaimu, membre de la congrégation des Frères Maristes, a donné une conférence sur la nécessité de prévenir les abus sur les enfants dans nos contextes pastoraux. Il l’a abordée surtout dans le cadre de la formation initiale et continue. La sauvegarde fait partie intégrante de notre engagement dans le ministère pastoral et formatif.

La protection est notre engagement

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 2e jour

Cette deuxième journée de notre session de formation a été marquée par deux interventions. Dans la matinée, nous avons accueilli docteur Angela Rinaldi, professeure à l’institut d’anthropologie de l’université pontificale Grégorienne. Elle nous a fait approfondir la relation entre le ministère de sauvegarde et l’exercice approprié du pouvoir dans nos contextes pastoraux. Elle nous dit que le pouvoir est un don en vue du bien de façon responsable en respectant la dignité de l’autre.

Dans l’après-midi, notre confrère Peter Mateso, en nous rappelant que nous sommes les « gardiens de nos frères » (Genèse 4,9), a situé le ministère de la sauvegarde dans le charisme de notre Société et dans la vision de notre fondateur le Cardinal Charles Lavigerie. Dès l’origine, la Société a été sensible et engagée à cette mission de protection des mineurs et des personnes vulnérables.

Nous avons terminé la journée par la suite des partages et l’écoute d’expériences de confrères.

La protection est notre engagement.

 

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)