Prions avec François pour le Soudan du Sud et pour le Congo

Nous vous invitons à vous joindre à la prière du Pape François
d’où que vous soyiez…

Prions avec le Pape François pour

la Paix au Soudan du Sud et en R.D. Congo

Jeudi 23 Novembre 2017 à 17h30
à la Basilique de Saint-Pierre à Rome.

Une initiative de

Solidarité avec le Soudan du Sud

en collaboration avec
la commission de Justice, Paix et Intégrité de la Création
UISG / USG, Voices of Faith, Diocèse de Rome, SEDOS

Journée mondiale des pauvres

19 novembre : Journée mondiale des pauvres

« N’aimons pas en paroles, mais par des actes »

Fixée au 33ème dimanche du temps ordinaire, la première édition aura lieu le 19 novembre prochain. La Journée Mondiale des Pauvres est une invitation à vivre et à dynamiser une charité inventive dans les communautés et associations. Elle nous appelle aussi à plus de justice.

« Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir ni justice ni de paix sociale. Cette Journée constituera aussi une authentique forme de nouvelle évangélisation (cf. Mt 11,5) par laquelle se renouvellera le visage de l’Église dans son action continuelle de conversion pastorale pour être témoin de la miséricorde. » (Misericordia et misera, n°21). La Charité que nous sommes appelés à vivre doit être contagieuse. « Je souhaite que les communautés chrétiennes, (…) œuvrent pour créer de nombreux moments de rencontre et d’amitié, de solidarité et d’aide concrète », écrit Pape Francois dans son message « N’aimons pas en paroles, mais par des actes ».

Voici les documents :

www.pcpne.va/content/dam/pcpne/pdf/giornata-poveri/GiornataPoveri_FR.pdf

Marche contre la traite des femmes

Notre confrère italien Pino Locati, avec son Groupe « La Strada di Arcene », ont marché pendant cinq jours sur la Via Francigena pour attirer l’attention sur et protester contre la traîte des femmes (surtout africaines) en Italie.

18 octobre : Viterbo – Vetralla : 18 kms
19 octobre : Vetralla – Sutri : 24 kms
20 octobre : Sutri – Campagnano : 27 kms
21 octobre : Campagnano – La Storta : 24 kms
22 octobre : La Storta – Rome : 19 kms

Au total : 112 kms

Combat d’un père blanc en faveur des victimes d’abus sexuels

« En République Démocratique du Congo, de nombreuses femmes subissent des agressions sexuelles. Le père Bernard Ugeux, de la congrégation des Missionnaires d’Afrique (Pères blancs) mène un combat sans relâche pour les aider à se reconstruire… »

https://africa.la-croix.com/rd-congo-combat-dun-pere-blanc-faveur-victimes-dabus-sexuels/

Session de renforcement des capacités de JPIC au Bénin

Vingt-trois promoteurs de JPIC du Mali, du Burkina Faso, du Bénin, du Togo, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Libéria et du Bénin ont participé à la session de renforcement des capacités de JPIC, organisée au Bénin par le Groupe de travail africain de la commission JPIC de l’Union des Supérieurs Généraux (USG) et de l’Union internationale des Supérieures générales (UISG). Continuer la lecture de « Session de renforcement des capacités de JPIC au Bénin »

S’engager ensemble dans la lutte contre la traîte des personnes

Un témoignage de Pino Locati, M.Afr.

D’abord la question préliminaire : considérez-vous que lutter contre le trafic humain fait partie de notre charisme et de notre mission ? Dans l’histoire de nos Instituts missionnaires, qui et quoi vous le rappellent et vous y motivent ? Continuer la lecture de « S’engager ensemble dans la lutte contre la traîte des personnes »

Documentaires sur le traffic de personnes humaines en Afrique

Voici quelques vidéos documentaires sur le traffic de personnes humaines en Afrique. Pour faciliter le débit, elles sont divisées en pages. Voici les liens vers les différentes pages :

Africa (p. 1) – Bénin (p. 2) – Burkina Faso (p. 3) – Cameroun (p. 4) – RDC (p. 5) – Côte d’Ivoire/Mali (p. 6) – Guinée (p. 7) – Kénya (p. 8) – Mali/Côte d’Ivoire (p. 9) – Mauritanie (p. 10) – South Africa / Mozambique (p. 11) – Nigéria / Europe (p. 12) – South Africa / Mozambique (p. 13) – Tanzania (p. 14) – Togo (p. 15) – Uganda (p. 16) – Zimbabwe (p. 17)

Africa

Human trafficking still rife is Africa (English / 3 :25 minutes)

Human trafficking worldwide and with examples from Africa.

Information sur la traite des êtres humains

Qu’est-ce que c’est la traite ?

« L’expression “traite des personnes” désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou à d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation. »

Qui est victime de la traite ?

  • Les femmes et les enfants constituent le groupe principal en raison de leur vulnérabilité, de leurs ressources financières limitées et leur prédominance dans des emplois irréguliers « invisibles ».
  • Les gens qui proviennent des familles pauvres ou à faible revenu, des zones rurales ou des quartiers urbains pauvres, en particulier les femmes engagées en agriculture familiale, dans le petit commerce, dans la vente, comme ouvrières agricoles, nettoyeurs de rue et d’autres types de travail et services faiblement rémunérés.
  • Les minorités ethniques, les personnes indigènes, les tribus des montagnes, les exilés, les immigrants illégaux.
  • Les analphabètes, les personnes ayant un faible niveau d’éducation.
  • Les adolescents ayant échappés de la maison ou les jeunes filles dont les familles attendent une contribution économique.
  • Les gens qui ne connaissent pas leurs droits reconnus par la loi, qui ne réalisent pas qu’ils sont dans des conditions d’exploitation, qui n’ont pas les moyens d’obtenir une indemnisation.
  • ….

Par la traite humaine sont concernés :

  • Souvent les réseaux de prostitution
  • L’adoption illégale d’enfants ; la vente de bébé ;
  • Le trafic d’organes et la transplantation ;
  • Le mariage forcé ; la vente d’épouse par correspondance ;
  • Le trafic de main d’œuvre ; la servitude domestique ; le travail forcé ; la mendicité forcée ; et d’autres formes d’exploitation.

Violence en RDC

LA VIOLENCE SE POURSUIT EN RDC ET LES PRINCIPALES VICTIMES SONT TOUJOURS DES FEMMES ET DES ENFANTS….

C’est pourquoi la commission conjointe JUSTICE ET PAIX de l’Union Internationale des Supérieures Générales (UISG) et de l’Union Internationale des Supérieurs Généraux (USG) (Rome) a accepté la demande du Gouvernement Britannique de les aider à promouvoir son Protocole de lutte contre les violences sexuelles dans le monde.
UN ATELIER A ETE ORGANISE A GOMA DU 2 AU 9 AVRIL EN VUE D’UNE MEILLEURE FORMATION DES CONSACRES A L’ACCUEIL ET A L’INTEGRATION DES VICTIMES DANS LES PAYS DES GRANDS LACS.

38 religieux, religieuses de nombreuses congrégations apostoliques et prêtres diocésains, venus de l’ensemble de la RDC du Rwanda et du Burundi, et même de Rome, ont participé à cet atelier durant 6 jours. Par son interactivité il a été un grand moment de partage d’expériences et d’expertises et d’acquisition de nouveaux outils et de nouvelles pratiques pastorales et psychosociales. Personne n’a craint les annonces de grèves, villes mortes et marches pacifiques annoncés en RDC. Ce fut un GRAND MOMENT DE FRATERNITE. J’ai été heureux de le coordonner.
Photo du groupe à l’extérieur, en salle et de l’équipe d’animation.

17834261 10208955284026494 3254701383985980352 o
« 1 de 3 »

Bernard Ugeux