Africa Fundación Sur

“Africa Fondación Sur” constitue probablement la meilleure référence en Espagne et Amérique du Sud, pour tout ce qui concerne l’investigation, l’information, l’éducation pour l’intégration sociale, la promotion de justice et paix, la documentation et le développement intégral pour tout ce qui regarde l’Afrique.

Le Centre d’Information et de Documentation de l’Afrique (CIDAF) a commençé son activité en 1979. En 2002, CIDAF devenait « Africa Fondación Sur » (AFS) avec comme partenaires : « Manos Unidas », « Caritas National » et les Missionnaires d’Afrique. Aujourd’hui, le Centre appartient toujours aux Missionnaires d’Afrique.

L’objectif fondamental est toujours resté le même : faire connaitre les cultures, le potentiel, les défis, les réalités et les Peuples de l’Afrique. Mieux connaître le monde africain nous invite en effet à participer à un développement plus intégral et à une solidarité plus efficace avec les sociétés africaines. Il faut respecter et apprécier la grande diversité et la richesse des cultures et des peuples d’Afrique pour les accueillir.

Par tous les moyens à notre disposition, le Web, les Réseaux Sociaux, la Radio, la Bibliothèque, les Publications, la participation à certains programmes de télévision, les programmes pour les étudiants et leurs professeurs, etc. nous essayons de promouvoir la connaissance et le développement intégral des peuples africains.

ACTIVITES PRINCIPALES :

Notre Web est la référence, dans le monde qui parle l’Espagnol, pour connaître les nouvelles africaines de chaque jour, les études académiques sur l’Afrique, les publications digitales, etc. Nous recevons près de 3.000 visites par jour et nous avons dans toute l’Afrique des journalistes qui nous aident. La vision d’AFS est toujours inspirée par notre amour de l’Afrique et par le Royaume de l’Evangile. Ces nouvelles sur l’Afrique atteignent tout le monde à travers : Facebook, Twitter, Instagram, You Tube, etc.

  • La BIBLIOTEQUE :

Notre Bibliothèque comporte à l’heure actuelle 24.000 volumes spécialisés dans la philosophie, l’histoire, les langues, les religions et les cultures de l’Afrique. Tous les étudiants universitaires qui font des recherches en profondeur sur l’Afrique visitent nécessairement cette bibliothèque. Nous avons deux ou trois visites par jour.

  • PROGRAMMES RADIO :

AFS présente les nouvelles sur l’Afrique à la radio nationale une demi-heure par semaine, un programme qui touche au moins à 5 millions de personnes. En plus, nous diffusons deux programmes de radio chaque semaine, sur 35 radios régionales d’Espagne et d’Amérique du Sud : « Africania », un programme qui totalise 3.338 connections entre janvier et mai 2017, et le programme : « L’autre visage de l’Afrique », avec un total de 2.593 connections sur la même période. Nous nous efforçons de toujours présenter aussi bien les bonnes nouvelles sur l’Afrique que les défis.

  • L’AFRIQUE DANS LES ECOLES ET LES UNIVERSITES :

AFS présente les cultures africaines aux étudiants et aux éducateurs des différents nivaux d’éducation en Espagne. Nous avons plusieurs programmes et cours selon les demandes qui nous arrivent de chaque centre d’études. Trois confrères et d’autres collaborateurs s’engagent régulièrement pour donner ces cours dans 5 universités et différentes écoles. Une moyenne de 3.360 étudiants universitaires participent à ces cours sur l’Afrique chaque année.

  • AFS fonctionne comme un lieu habituel de rencontre et de dialogue, avec les Associations africaines, les Ambassadeurs de toute l’Afrique et des auteurs africains qui présentent leurs publications ici à notre Centre. Si un Président africain fait une visite officielle en Espagne, les autorités espagnoles nous invitent à être présents. Si vous faites une recherche sur Google en Espagne, avec comme mot-clé : « Afrique », « Monde Africain », « Cultures africaines » etc. la première référence que vous trouverez sera toujours : Africa Fondation Sur.

La relevance, l’influence et la crédibilité d’AFS dans les sociétés que parlent l’Espagnol est évident dans tous « les indicateurs d’impact » que nous avons.

Il faut bien remarquer que le travail qui se fait à l’AFS, ensemble avec tous les volontaires qui travaillent avec nous, pour une éducation pour l’intégration sociale des immigrants et déplacés, une conscientisation pour l’engagement dans les domaines de justice et paix, ainsi que le dialogue avec les musulmans, et pour des relations plus justes et solidaires avec les peoples de l’Afrique, est vraiment très considérable.

Le défi principal que nous avons dans les circonstances présentes, se trouve sans doute dans le domaine financier. Nous essayons de réduire les dépenses au maximum ainsi que de trouver de nouvelles ressources. Voilà notre défi le plus important.

Si chaque des trois partenaires pouvaient financer € 30.000 par an, cela rendrait possible les activités principales de l’AFS. Nous essayons aussi de trouver d’autres partenaires. Le Budget pour 2018 arrive a 130.000 euros.

Nous remercions particulièrement la province européenne pour tous les dons au cours des sept dernières années, et nous espérons que vous allez continuer à collaborer avec nous, surtout pendant ce temps particulièrement difficile.

Toujours en Communion dans la Mission,
Lazaro Bustince, MAfr
AFS. Madrid 7 juin 2017