Célébration des bienheureux martyrs d’Algérie

Demain, 8 mai, nous commémorerons pour la première fois en Eglise les Bienheureux Martyrs d’Algérie. Récemment, nous nous sommes organisés à Rome pour uniformiser les rares photos que nous avons de nos quatre confrères bienheureux en les faisant dessiner par un artiste de rue. Ci-dessous, vous en trouverez une reproduction. En cliquant sur la photo, vous pouvez télécharger la même photo en format A3 (42cm x 29,7cm) que vous pouvez faire imprimer et encadrer si vous le désirez. Plus bas vous trouverez les liens vers les dessins individuels en haute résolution que les Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs et Sœurs Blanches) et les familles des missionnaires bienheureux pourront utiliser comme ils l’entendent. Notez que tous les droits appartiennent aux Missionnaires d’Afrique, Via Aurélia 269 à Rome (Italie).

Des petits dépliants ont été imprimés pour chacun des bienheureux avec leur photo, une courte biographie et une prière. Ces dépliants sont pour l’instant acheminés vers toutes les provinces avec le Petit Echo n° 1100. Nous vous en souhaitons bonne réception.

Enfin, vous trouverez des traductions (non officielles) de la liturgie du jour et de l’office des lectures.

Portrait Jean Chevillard HR (15 Mo)

Portrait Alain Dieulanguard HR (20 Mo)

Portrait Christian Chessel HR (23 Mo)

Portrait Charles Deckers (16 Mo)

Liturgie du Jour (Français)

Office des lectures (Français)

Liturgie du Jour (Anglais)

 

Fête de Notre Dame d’Afrique

La fête de Notre-Dame d’Afrique est célébrée chaque année le 30 avril. Cette fête est une solennité en Afrique du Nord et, bien sûr, une solennité majeure pour tous les Missionnaires d’Afrique.

Malheureusement, la fête est si peu connue ailleurs qu’il peut être très difficile de trouver les textes pour la célébration de la messe de la solennité.  

La Coordination de JPIC-ED de la Maison Généralice des Missionnaires d’Afrique à Rome a préparé cinq documents à l’usage de toute communauté qui veut célébrer la solennité.

En français :

Fête de Notre-Dame d’Afrique – Les textes de la messe

Fête de Notre-Dame d’Afrique – La prière universelle

Ensemble avec Marie, vivons la rencontre entre musulmans et chrétiens

En anglais :

Feast of Our Lady, Mother of Africa – Texts to celebrate the Mass

Feast of Our Lady of Africa – Universal Prayer

Renouveler notre regard

Ce texte de Bernard Ugeux a paru dans le dernier Info-PAC.

Ce temps de jubilé est pour nous une occasion de poser un regard chrétien renouvelé sur nos frères et soeurs, sur l’Eglise, l’Afrique, le Monde…

Jésus a une façon unique de regarder les personnes qu’il rencontre, surtout les plus fragiles, de reconnaître les signes des temps dans les attentes des foules sans berger et les oppositions des autorités religieuses. Il a renouvelé l’espérance de son peuple.

Quant au Cardinal Lavigerie, lui aussi, tout au long de sa vie, il pose un regard d’une grande profondeur et d’une forte exigence sur les réalités du monde et de l’Eglise.

  • Un regard habité par l’Esprit qui discerne avec bienveillance les nouveaux appels adressés à l’Eglise par les sociétés de son temps, en France, en Orient, puis en Afrique.
  • Un regard d’apôtre soucieux de tous ceux et celles qui ignorent le Dieu de tendresse et de pardon annoncé par Jésus-Christ.
  • Un regard visionnaire et passionné, lui qui est prêt à donner sa vie pour le salut des infidèles de l’Afrique tout entière, « comme s’il voyait l’invisible ».
  • Un regard de réconciliation quand il rencontre les prélats d’Orient invités à revenir à la pleine communion avec Rome.
  • Un regard qui appelle, confirme et envoie des apôtres – hommes et femmes – pour l’Afrique, les invitant à envisager sans peur le martyre.
  • Un regard qui affronte avec courage et sérénité l’opposition de ceux qui refusent l’ouverture de l’Eglise aux populations d’Afrique du Nord.
  • Un regard de profonde compassion qui invite à commencer l’annonce de l’Evangile par le soin des corps en attendant l’éveil des âmes.
  • Un regard de tendresse posé sur les orphelins et les orphelines, les abandonnés et les victimes des massacres ou des épidémies, que ce soit au Liban ou en Syrie, en Kabylie ou au Sahara, ou dans les profondeurs du continent africain.
  • Un regard courroucé et provocateur dans sa tournée des capitales européennes pour faire cesser la traite des esclaves en Afrique, faisant appel autant à l’humanité qu’à la foi de ses auditeurs.
  • Un regard parfois dominateur et écrasant pour ses collaborateurs, qui le pousse ensuite à demander humblement pardon à ceux et celles qu’il a blessés par le débordement de son caractère ou de ses exigences.
  • Un regard de contemplation et d’adoration posé avec confiance durant des heures chaque jour sur le Christ, le Sacré-Coeur, le Saint-Sacrement, et qui se fait implorant au pied de Marie, de Joseph et des grands martyrs d’Afrique du Nord. …
  • Aujourd’hui, quel regard Lavigerie nous invite-t-il à poser sur les espaces humains que le Pape François appelle les périphéries ?
  • Quel regard renouvelé d’indignation et de compassion sur les innombrables esclavages contemporains et la traite humaine qui touchent prioritairement les enfants et les jeunes ; sur les migrations, le pillage des matières premières des pays pauvres et toutes les formes d’exploitation de la personne ?
  • Quel discernement sur les évolutions contemporaines de la mondialisation et de ses victimes ?
  • Quelle invitation à un dialogue entre les courants internes à l’Eglise et avec les autres confessions chrétiennes et les autres religions ?
  • Quelle ouverture sur les différences de langue, de culture, de religion, de confession, de genre, de génération, reconnaissant que l’altérité n’est pas une menace mais un cadeau, quand elle ne s’impose pas avec fanatisme ?

Bref, aujourd’hui, le Cardinal nous invite à mieux le connaître (1) dans sa complexité et sa richesse et à convertir notre regard afin qu’il se rapproche de celui du Christ, dans sa bienveillance et son exigence, en commençant par nous-même.

Bernard Ugeux, M.Afr.

(1) En mai 2019 sortira le livre de Bernard Ugeux, Prier quinze jours avec le Cardinal Lavigerie, Nouvelles cités

Carême 2019 – Pape François

Le message du pape pour le Carême 2019 a été rendu public et présenté le 26 février 2019 lors d’une conférence de presse. Partant du cycle liturgique, le pape explique que le mystère de salut « se présente comme un processus dynamique qui embrasse également l’Histoire et la création tout entière. Saint Paul le dit : « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19) ». Il développe son propos en trois parties :

1. La rédemption de la Création : « Si l’homme vit comme fils de Dieu, s’il vit comme une personne sauvée qui se laisse guider par l’Esprit Saint et sait reconnaître et mettre en œuvre la loi de Dieu, en commençant par celle qui est inscrite en son cœur et dans la nature, alors il fait également du bien à la Création » ;

2. La force destructrice du péché : « La rupture de la communion avec Dieu a détérioré les rapports harmonieux entre les êtres humains et l’environnement où ils sont appelés à vivre, de sorte que le jardin s’est transformé en un désert » ;

3. La force de guérison du repentir et du pardon : la conversion « appelle les chrétiens à incarner de façon plus intense et concrète le mystère pascal dans leur vie personnelle, familiale et sociale en particulier en pratiquant le jeûne, la prière et l’aumône ».

Lu dans La Croix du 26 février 2019

Lire le message du Pape François

Le temps de la Création, semaine 5

La célébration du temps de la création, qui prend son origine dans la tradition orthodoxe, a été reprise par le Conseil Mondial des Eglises et recommandée à l’Eglise Catholique par le Pape François. Les textes de la dernière semaine montrent que notre engagement pour la préservation de la création pour les générations futures fait partie de notre vocation qui est de prier, de penser, de vivre et d’agir comme Jésus.

 

Thème de la cinquième semaine :

Transmettre l’invitation à suivre Jésus

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 5.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 4.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 3.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 2.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 1.

 

Le temps de la Création, semaine 4

La célébration du temps de la création, qui prend son origine dans la tradition orthodoxe, a été reprise par le Conseil Mondial des Eglises et recommandée à l’Eglise Catholique par le Pape François. Dans la quatrième semaine rappelons-nous que nous ne sommes pas des maîtres, mais des serviteurs de nos contemporains et de la création.

Thème de la semaine 4 :

Partager la joie de servir

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 4.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 3.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 2.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 1.

 

Le temps de la création, semaine 3

La célébration du temps de la création, qui prend son origine dans la tradition orthodoxe, a été reprise par le Conseil Mondial des Eglises et recommandé à l’Eglise Catholique par le Pape François. Dans la troisième semaine nous méditons sur la création en tant que signe de la sagesse infinie de Dieu. Nous sommes invités à reconnaître cette sagesse, à l’intérioriser et à la transmettre aux autres.

Thème de la semaine 3 :

Transmettre le don de la sagesse

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 3.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 2.

Téléchargez les textes bibliques et liturgiques de la semaine 1.

Messe d’ouverture Session de Transition – Rome septembre 2018

Cette homélie a été prononcée par Francis Barnes, premier Assistant Général, à l’occasion de l’ouverture de la Session de Transition à Rome le jeudi 6 septembre 2018.

Plongez dans les profondeurs. C’est certainement l’appel de la vie religieuse ; aller dans les profondeurs ; aller dans les eaux non-balisées de la vie. Le problème est que nous préférons les eaux peu profondes de nos méthodes éprouvées de faire, nous préférons les eaux peu profondes de notre doctrine et les lois où nous nous trouvons en sécurité, nous préférons rester sur le rivage avec nos craintes et nos sentiments d’appréhension. Continuer la lecture de « Messe d’ouverture Session de Transition – Rome septembre 2018 »