Interviews Gilles Barette & Rita Toutant

Né du souffle des Journées Mondiales de la Jeunesse au Canada, Sel et Lumière est un instrument d’évangélisation unique. Il est dédié à être – et aider à être- le Sel de la terre et la Lumière du monde. Notre mission est de proclamer Jésus Christ et la joie de l’Évangile au Canada et dans le monde en présentant des histoires suscitant l’espérance et porter les gens plus près du Christ et de la Foi catholique. 

https://seletlumieretv.org/apropos/

Cette semaine à Église en Sortie, on s’entretient avec le père Gilles Barette sur l’histoire et l’œuvre des pères et frères de la Société des missionnaires d’Afrique (pères blancs). (…) Dans la troisième partie de l’émission, Francis Denis reçoit sœur Rita Toutant des religieuses missionnaires de Notre-Dame d’Afrique pour parler de l’histoire et de la mission de cette communauté au moment de la célébration de leur 150 e anniversaire d’existence.

Interview Gilles Barette : de 0:00 à 11:50
Interview Rita Toutant : de 19:54 à 28:32

 

 

 

Interviews à l’occasion du 150°

Voici une interview du Père Gilles Barette mafr,  et Soeur Elizabeth Villemure smnda, dans une émission de la Radio VM au Canada – EN DIALOGUE – , émission vouée aux questions œcuméniques et inter-religieuses et animée par Jean-Philippe Trottier.

Projet Princesse Tamar de protection des mineurs (Brésil)

Au Brésil nous avons regroupé dans une structure « le Centre Cardinal Lavigerie » nos engagements pour la Justice, Paix, Intégrité de la Création et Rencontre et Dialogue. Ce centre est installé à l’Université Catholique. Nous organisons des tables rondes, expositions, conférences, séminaires sur les questions de JPIC RD. La prévention contre les abus sexuels de mineurs et des personnes vulnérables est un de nos projets pilotés par notre centre.

L’année dernière, après avoir suivi la formation offerte par la Société des Missionnaires d’Afrique pour ses Délégués à la protection des mineurs je suis retourné au Brésil en me demandant ce que nous pourrions faire concrètement. Le missionnaire est un apôtre qui sait traduire la compassion (un sentiment) en miséricorde (une action concrète en faveur de la personne). J’ai commencé par en parler ouvertement dans notre paroisse et aussi pendant les retraites et récollections que je prêche. Comme tout le monde se sent mal à l’aise pour parler directement d’abus, d’abusés et d’abuseurs, je suis alors parti de l’histoire biblique de la princesse Tamar violée par son demi-frère Amnon (2 Samuel 13). La narration a toujours un effet libérateur. Le résultat fut explosif : les langues se sont déliées pour révéler les Tamar et Amnon d’aujourd’hui qui fréquentent nos églises.

Pendant la retraite annuelle des servants de messe de notre paroisse l’année dernière, nous avons passé quelques heures avec l’histoire de la princesse Tamar. Ces adolescents sont entrés dans l’histoire avec passion, émotions, révoltes… À partir de ce moment, j’ai créé le Projet Princesse Tamar, une campagne de sensibilisation, de protection des mineurs et personnes vulnérables contre les abus sexuels. Cette année les sœurs de Saint-Joseph en contact avec cette réalité ont souhaité participer à cette campagne de protection des mineurs. J’ai aussi parlé des abus sexuels lors de la retraite annuelle du clergé d’un diocèse. Le prêtre responsable de l’Action sociale du diocèse et qui est aussi président d’une association en faveur de la vie (ProVida) s’est passionné pour le Projet Princesse Tamar. Toutes ces réactions positives et spontanées ont été à l’origine de l’organisation d’un séminaire sur la prévention contre les abus sexuels de mineurs et personnes vulnérables du 17 au 19 septembre 2018, à Salvador, une initiative des Missionnaires d’Afrique au Brésil.

Nous étions 14 participants représentant institutions ou associations qui formeraient un réseau de collaboration : les Missionnaires d’Afrique, la Pastorale Sociale de la paroisse des Missionnaires d’Afrique, l’Action Sociale de l’Archidiocese de Salvador dont un représentant de la Pastorale des Mineurs et un autre de la Pastorale des Jeunes ; la Pastorale des Enfants, l’Association ProVida, et l’Association Sac Social. Le séminaire s’est déroulé en 3 moments :

  1. Partage personnel sur la réalité des abus sexuels. Ce moment est très vite devenu émotionnel. La compassion est effectivement une force nécessaire dans cet engagement en faveur de la vie.
  2. Formation : comprendre ce mal des abus sexuels. Notre texte de base a été deux des livrets publiés au Brésil sur le sujet.
  3. Définir des actions concrètes du Projet Princesse Tamar.

Notre objectif : une campagne de prévention. Nous avons préparé du matériel imprimé, audiovisuel basé sur la culture du Nord-est brésilien. Ce matériel sera utilisé lors des rencontres organisées dans les écoles, paroisses, quartiers… Les associations membres du réseau ont la capacité de mobiliser du monde et d’entrer dans toutes les sphères de la société brésilienne. Nous visiterons les institutions où se trouvent des mineurs pour assurer que ce sont des lieux sûrs. Le séminaire a élaboré tout un programme d’actions.

Le Projet Princesse Tamar est donc en marche comme un réseau de collaboration pour la protection des mineurs et personnes vulnérables au nord-est du Brésil. Nous aurons besoin de soutien financier pour réaliser cette campagne de sensibilisation et de protection. Nous comptons sur la générosité de la Société des Missionnaires d’Afrique et des confrères. Nous avons décidé de nous rencontrer deux fois par an pour évaluer notre engagement et pour participer d’une formation nécessaire à notre mission.

Moussa Serge Traore, M.Afr.

Interview de Gilles Barette sur Radio Canada

Radio Canada – Dimanche 11h45 – Interview de notre confrère Gilles Barrette par Michel Désautels sur les 150 ans de présence en Afrique.

« Fondée en 1868 par le cardinal français Charles Lavigerie, la communauté des Missionnaires d’Afrique, plus connue sous le nom de Pères Blancs, envoie dès 1875 des émissaires à Montréal et à Québec chercher du financement. C’est le début d’une grande aventure qui verra plus de 650 pères et frères canadiens revêtir une soutane blanche pour porter les idéaux d’un christianisme humaniste en terre africaine. Michel Désautels reçoit l’ancien supérieur provincial des Missionnaires d’Afrique, le père Gilles Barrette. »

Elections aux AMS

DÉLÉGUÉS PROVINCIAUX ET PREMIERS CONSEILLERS DE SECTEUR

SECTEUR DÉLÉGUÉ PROVINCIAL 1 er CONSEILLER
BRÉSIL Raphaël Muteba Luciano Fuchs
CANADA Armand Galay Serge St-Arneault
MEXIQUE Cyriaque Mounkoro Dieudonné Rizindé
U.S.A. Barthélémy Bazemo Jean-Claude Robitaille

Nous remercions chacun des élus comme délégué provincial ou premier conseiller de son secteur pour avoir accepté cette responsabilité au sein de la Province des AMS.

Les quatre délégués provinciaux font automatiquement partie du Conseil provincial.

Réal Doucet
Provincial des AMS
mafrprov@mafr.net

Nouveaux engagements missionnaires aux Etats-Unis et en Angleterre

C’est maintenant officiel ! Les Missionnaires d’Afrique vont bientôt lancer deux nouveaux projets pastoraux à Brooklyn (New York City aux États-Unis) et à Liverpool (nord de l’Angleterre).

Les deux zones où nous allons prendre une paroisse sont très multiculturelles, avec une population africaine importante (et afro-américaine à Brooklyn) et une grande communauté musulmane. Dans les deux zones, il existe un réel besoin pastoral auquel nous pourrons répondre de manière adéquate en tant que Missionnaires d’Afrique.

Ces nouvelles entreprises reflètent ce que le Chapitre de 2016 a si clairement déclaré sur la vie interculturelle et fraternelle vécue pour témoigner au monde d’aujourd’hui. Elles reflètent également le désir que nous avons de nous engager partout où notre charisme est nécessaire pour y rencontrer ceux qui ont soif de Dieu, pour être proche des plus pauvres,  des jeunes et, d’une manière spéciale, des musulmans.

Notre présence dans ces deux diocèses, nous l’espérons, sera un témoignage interpellant pour tous, une présence vraiment missionnaire.

Brooklyn, borough of Queens, New York City

Confrères nommés :

Tanzanien, Bartholomew Mrosso, presque 52 ans, a été ordonné en 2002. Il a d’abord été nommé en Ouganda, puis a été impliqué dans la formation au Nigeria, avant d’être élu délégué provincial en Tanzanie.

Gazena Haile est né en Ethiopie en juillet 1981. Il a été ordonné en 2012 et a travaillé au Ghana depuis.

Julien Cormier est un Canadien âgé de 77 ans. En tant que missionnaire, il a travaillé au Burundi, au Niger et au Canada. Il a aussi été le rédacteur du Petit Echo à Rome. Dernièrement, il appartenait à la communauté de Washington.

Toggle Directions

Liverpool, North of England

Confrères nommés :

Né en 1950 en Grande-Bretagne, Terence Madden a passé sa vie missionnaire au Burkina Faso, en Grande-Bretagne et aux Philippines. Il a été ordonné en 1981.

Ferdinand van Campen est né aux Pays-Bas en 1959. Il a été ordonné en 1993 et a commencé sa vie missionnaire en apprenant le portugais en vue de travailler au Mozambique, ce qu’il fit pendant un certain temps avant d’être appelé au ministère de la «formation». Il a été formateur au Brésil, au Ghana et en Tanzanie.

Originaire du Kenya, Charles Obanya vient d’avoir 50 ans début juin. Il a été ordonné en 1997 et a travaillé comme missionnaire en Zambie et au Kenya. Il vient de servir deux mandats de trois ans en tant que Provincial de l’EAP.

Michael Fitzgerald est né près de Birmingham en 1937. Il a eu une carrière universitaire à Rome jusqu’à son ordination comme évêque à Rome et son élévation au rang d’archevêque ainsi que sa nomination comme nonce apostolique d’Egypte. Il appartenait récemment à la Communauté de Jérusalem, tout en continuant à accepter des missions du Saint-Siège.

Toggle Directions