Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 10e jour

Notre dernière journée de formation a été très pratique. Nous avons, dans la matinée, pris le temps avec Stéphane Joulain de faire une étude de cas et une mise en scène de comment nous pouvons faire face à des abus éventuels. Un temps de travail en groupes nous a permis de partager sur les façons dont nous comprenons les situations qui se présentent à nous.

A la suite, Lowrent Kamwaza nous a présenté comment élaborer un plan stratégique dans le ministère de la sauvegarde. En nous inspirant de son plan stratégique comme coordinateur pour la Société à la sauvegarde des mineurs et personnes en situation de vulnérabilité, il nous a recommandé à chacun de travailler son plan stratégique de secteur/province pour partir avec des actions concrètes à mettre en œuvre dans notre ministère de sauvegarde.

Nous avons conclu cette session de formation par des recommandations à présenter au Conseil Général et aux provinciaux, à porter par les délégués à la sauvegarde et à proposer à nos différents secteurs/provinces. Nous nous sommes engagés par une déclaration finale (Déclaration de Kigali) à vivre ce ministère de sauvegarde.

La protection est notre engagement

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 9e jour

En ce 9ème jour de notre formation, notre confrère Prosper Harelimana, Coordinateur JPIC-RD de la Société, nous a présenté le thème de « La sauvegarde comme question de Justice et Paix ». Il nous a montré que dans beaucoup de cultures africaines, un enfant doit être protégé et chéri par ses parents et son entourage. Malheureusement, il se trouve que des enfants peuvent être maltraités sous prétexte de valeurs culturelles. Pour cela, nous, missionnaires, devons être conscients que les enfants sont des êtres humains avec la même dignité, protégés par les droits de l’homme, et non des objets. Il est nécessaire de trouver un équilibre entre ce qu’impliquent leur éducation, leurs devoirs et les actes de maltraitance qu’ils peuvent subir, telles que les agressions sexuelles. Le ministère de la sauvegarde soutend la justice sociale. Pour approfondir ce sujet, nous avons pris le temps de travailler en groupes par provinces. 

Dans l’après-midi, le Frère Fabien Bulaimu, membre de la congrégation des Frères Maristes, a donné une conférence sur la nécessité de prévenir les abus sur les enfants dans nos contextes pastoraux. Il l’a abordée surtout dans le cadre de la formation initiale et continue. La sauvegarde fait partie intégrante de notre engagement dans le ministère pastoral et formatif.

La protection est notre engagement

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 8e jour

Nous avons eu deux intervenants pour le 8ème jour de notre session de formation. Le matin, nous avons accueilli le Révérend Père Romuald Uzabumwana, membre des Pères Pallotins. Il est psychologue et enseigne à l’Institut d’anthropologie de l’Université pontificale Grégorienne. Il a abordé le thème « Sauvegarde et saines limites dans les contextes relationnels et pastoraux ». Le Père Romuald a présenté les différents facteurs de barrières pastorales qui existent et a insisté sur l’importance de cultiver des limites appropriées et saines lorsque nous administrons le peuple de Dieu. Il souligne également que, pour nous agents pastoraux, le suivi pastoral est la clé de notre ministère pour réduire les risques d’abus. 

Lors de la deuxième session, notre confrère Lowrent Kamwaza a fait une présentation de compétences nécessaires pour concevoir des sessions/ateliers de formation pertinents en sauvegarde pour différents groupes cibles. Il a insisté sur la nécessité de prendre en considération un certain nombre de questions et d’éléments clés pour un atelier. Un bon atelier de formation doit être orienté vers les participants avec une approche qui suscite une participation active et vise des résultats positifs.  Pour s’exercer, nous avons travaillé en groupes de provinces pour concevoir des exemples de sessions de formation pour différentes audiences.

La protection est notre engagement

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 7e jour

La 7ème journée de notre formation a été enrichie par les présentations de trois intervenants, nos confrères, Simon Ouedraogo, Vitus Abobo et Stéphane Joulain. Dans sa présentation, Simon a souligné comment les cas d’abus sexuels sur mineurs sont traités dans l’Église en s’appuyant sur le Code de droit canonique. Il a, en outre, expliqué les procédures nécessaires d’une enquête préliminaire et comment les fausses allégations d’abus sont traitées canoniquement.

Pour clôturer la matinée, Vitus, notre webmaster, nous a entretenus sur la gestion des adresses emails officielles liées à ce ministère de sauvegarde.

Lors de la deuxième séance, Stéphane a fait une présentation sur des réponses pastorales et des prises en charge de victimes/survivants et de personnes accusées. Il a, d’une part, souligné la nécessité de cultiver les attitudes et compétences pour accueillir, écouter et accompagner pastoralement les victimes/survivants au moment de la révélation d’un abus subi, d’autre part, expliqué comment la pastorale des abuseurs de mineurs est assurée dans l’Église.

La protection est notre engagement

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 6e jour

Le début de cette deuxième semaine de notre formation a été marqué par trois interventions clés de nos confrères Michael Heap, Stéphane Joulain et Elvis Ng’andwe. Michael Heap a fait une présentation de différents incidents de sauvegarde qui peuvent avoir lieu dans nos contextes de mission. En plus de cela, il a expliqué comment, nous, délégués à la sauvegarde, devrions agir en cas d’incident, devant le plaignant, l’accusé et les autres parties prenantes impliquées dans la protection de l’enfance. Dans les situations d’abus, nous sommes tous vulnérables. En tant que délégués, nous sommes appelés à être conscients de ce qui se passe en nous et autour de nous.

De son côté, Stéphane Joulain a expliqué comment les délégués à la sauvegarde doivent se traiter en face des cas d’abus et comment mener une enquête préliminaire canonique.

Lors de la deuxième session, Elvis Ng’andwe a fait une présentation détaillée sur la relation entre la sauvegarde, le droit international et les droits de l’enfant. En tant que délégués, il nous a fortement recommandé de connaître les lois qui traitent des questions de protection de l’enfance dans nos lieux de mission, car dans l’exercice de notre ministère, nous devons traiter des affaires juridiques.

La protection est notre engagement.

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 4e jour

Pour notre quatrième journée de formation, nous avons eu deux intervenants : notre confrère William Turnbull et madame Augusta Muthigani de la Commission pontificale pour la protection des mineurs.

Dans la matinée, William Turnbull nous a expliqué comment créer et faire marcher dans nos secteurs respectifs une commission de protection des mineurs et des personnes en situation de vulnérabilité. Il a souligné l’importance du rôle de délégué à la protection, tout en nous invitant à collaborer avec les autres structures qui travaillent dans le même sens de la sauvegarde des mineurs. En fin de matinée, nous avons eu un temps de partage en petits groupes pour approfondir notre connaissance de la politique de prévention des abus et de protection des mineurs et des personnes en situation de vulnérabilité de la Société (version 2022).

Dans l’après-midi, madame Muthigani a élucidé le rôle de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, et comment mettre en œuvre le Memorare Initiative du Saint Père le Pape François.

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 3e jour

Cette troisième journée de notre session de formation a été nourrie par les interventions de nos confrères Lowrent Kamwaza et Stéphane Joulain.

Lors de la première session, Lowrent nous a aidé à approfondir les différentes formes d’abus et les termes clés utilisés dans le ministère de la sauvegarde et de la protection des mineurs et des personnes en situation de vulnérabilité. Quant à Stéphane, il nous a présenté les conséquences des abus sur les victimes et les indicateurs et signaux d’un possible abus.

A la deuxième session, Lowrent nous a présenté les outils nécessaires pour la création d’une culture saine de la sauvegarde. Pour conclure la journée, Stéphane nous a fait l’historique d’élaboration de la politique de prévention des abus dans la Société jusqu’à la dernière version de 2022.

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, Kigali, 2e jour

Cette deuxième journée de notre session de formation a été marquée par deux interventions. Dans la matinée, nous avons accueilli docteur Angela Rinaldi, professeure à l’institut d’anthropologie de l’université pontificale Grégorienne. Elle nous a fait approfondir la relation entre le ministère de sauvegarde et l’exercice approprié du pouvoir dans nos contextes pastoraux. Elle nous dit que le pouvoir est un don en vue du bien de façon responsable en respectant la dignité de l’autre.

Dans l’après-midi, notre confrère Peter Mateso, en nous rappelant que nous sommes les « gardiens de nos frères » (Genèse 4,9), a situé le ministère de la sauvegarde dans le charisme de notre Société et dans la vision de notre fondateur le Cardinal Charles Lavigerie. Dès l’origine, la Société a été sensible et engagée à cette mission de protection des mineurs et des personnes vulnérables.

Nous avons terminé la journée par la suite des partages et l’écoute d’expériences de confrères.

La protection est notre engagement.

 

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (News Team)

Session de formation sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, 17 juin, 2024

Aujourd’hui, nous avons commencé la session sur la protection des mineurs et la sauvegarde des personnes en situation de vulnérabilité, au Centre Missionnaire Lavigerie, à Kigali (Rwanda) organisé par le conseil général de la Société des Missionnaires d’Afrique. Vingt-cinq confrères, venus des quatre coins du monde participent à cette formation.

La session a débuté par la messe présidée par le provincial de la province de l’Afrique Centrale, le père Arsène Kapya. Confiant la session à l’Esprit Saint, il nous a exhortés pendant son homélie à prendre soin des plus petits, des plus faibles et des vulnérables (en se référant à l’expérience du pauvre Naboth en face du puissant Acab et sa femme Jézabel dans 1 rois 21,1-16). Il a terminé en insistant sur comment faire de nos lieux de vie, des lieux sûrs et sains pour toute personne.

L’ouverture de la session a été marquée par le mot de bienvenue du Supérieur Général, le père Stanley Lubungo. Dans son allocution, il a rappelé aux confrères la nécessité de prendre ce temps de formation à cœur, en s’appropriant la politique de la Société pour la sauvegarde. A la suite du Supérieur Général, le premier assistant, le père Francis Bomansaan (évêque nommé du diocèse de Wa au Ghana) a insisté sur l’intégrité sans laquelle notre mission n’a pas de sens.   

Dans le lancement des travaux de la session, le coordinateur à l’intégrité du ministère de la Société, le père Lowrent Kamwaza, a situé le thème dans le contexte général de la mission de l’Eglise. Le reste de cette première journée a été consacré aux partages riches et à l’écoute des expériences vécues des uns et des autres dans leurs missions respectives.

Par: Alex Manda, Clément Kpatcha, Guy Sawadogo, Lowrent Kamwaza (Équipe de presse)