Atelier sur le ‘Dialogue œcuménique, un appel pour un engagement prophétique’ (2è Partie)

Voici la suite du rapport – ainsi que les textes des conférences, souvent dans leur langue originale – de l’atelier qui a eu lieu fin mars à la Maison Généralice sur le « Dialogue œcuménique, un appel pour un engagement prophétique ». La première partie du rapport avait été publiée le 14 avril. Bonne lecture.

Œcuménisme dans le monde

Frans Bouwen a rappelé les documents officiels de l’Église catholique concernant l’œcuménisme. Celles-ci sont : Unitatis Redintegratio (1964) [Décret sur l’œcuménisme de Vatican II] ; Ut Unum Sint (1995) [Jean-Paul II] ; et le Directoire pour l’application des Principes et Normes sur l’œcuménisme (1993). En fait, il n’existe pas d' »œcuménisme catholique », mais plutôt d’œcuménisme tout court. L’Église fait déjà l’expérience d’une  » communion réelle mais imparfaite « . Comment l’aider à grandir vers sa plénitude ?

Quel est l’engagement œcuménique du Pape François ? Andreas Göpfert a abordé ce thème en mettant en lumière les cinq dimensions de l’œcuménisme : 1) œcuménisme de la rencontre ; 2) œcuménisme pratique (dialogue œcuménique d’action / diaconie œcuménique) ; 3) dialogue œcuménique théologique ; 4) prière pour l’unité chrétienne ; 5) œcuménisme du sang (du martyre). Le Pape François dit que nous sommes tous appelés à être des chrétiens œcuméniques. Nous sommes des pèlerins ‘en marche’ vers la terre promise qu’est l’unité visible. Sommes-nous Missionnaires d’Afrique engagés à marcher sur cette route de l’œcuménisme ‘en marche’ ?

Prof. Gioacchino Campese, CS a donné une conférence intitulée ‘Ensemble vers la vie : Réflexion sur la mission œcuménique’. Il a présenté le document « Ensemble vers la vie : mission et évangélisation dans des contextes en évolution », rédigé par la Commission de Mission et d’évangélisation (CME), approuvé par le Comité central du COE en 2012 et présenté officiellement en 2013 lors de l’Assemblée du COE à Busan (Corée). Ce document nous rappelle que la mission est une vocation de l’Esprit de Dieu qui est à l’œuvre dans un monde où la plénitude de la vie est à la portée de tous et où la catholicité est une qualité qui décrit le véritable œcuménisme et pas seulement un terme qui définit une dénomination chrétienne particulière.

Leo Laurence s’est concentré sur la ‘Commémoration commune de la Réforme’ (2017) entre catholiques et luthériens comme un point de non-retour vers l’unité chrétienne. Être chrétien aujourd’hui signifie être œcuménique et célébrer l’unité dans la diversité. Sommes-nous prêts à remettre en question nos propres préjugés ?

Frans Bouwen a offert aux participants un ‘Panorama des Eglises orientales’ en soulignant la distinction importante entre la ‘diversité’, qui permet une compréhension plus profonde et une expression et une célébration plus complètes de la foi en Christ, et la ‘division’, qui contredit l’essence et la mission de l’Eglise. Tous deux ont joué un rôle important dans l’origine et l’histoire des Églises orientales et orientales. Les différences ne sont pas seulement liturgiques, mais aussi dans la manière dont ils ont reçu et vécu l’Evangile dans leur contexte particulier. Pour ceux qui aimeraient travailler pour l’inculturation, il est bon de connaître leur histoire.

Il existe différentes façons de présenter le mouvement œcuménique. Dans le contexte actuel ne faut-il pas plutôt représenter ce mouvement œcuménique en employant la métaphore du ‘delta’ que celle du ‘fleuve’ ? Dans son exposé, Andreas Göpfert a repris certaines réflexions de la Pasteure Jane Stranz.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.