A la découverte de Mère Marie Salomé

Certains d’entre vous ont demandé le texte écrit de cette conférence très intéressante. Entretemps, j’ai adopté et édité le titre de la conférence utilisé dans la version écrite. J’ai aussi reçu la présentation Power-Point que je vous livre après le fichier son ci-dessous.

Dans le cadre des conférences romaines mensuelles, qui ont lieu au Généralat des Missionnaires d’Afrique, Soeur Gisella Schreyer, archiviste des SMNDA, nous entretient de l’histoire, peu connue des Pères Blancs, de Mère Marie Salomé, considérée comme étant la co-fondatrice des Soeurs Blanches avec le Cardinal Lavigerie.

Dr. John Borelli sur Nostra Aetate

John Borelli est l’assistant spécial pour l’identité et le dialogue catholiques du président John J. DeGioia de l’Université de Georgetown. Borelli est à l’Université de Georgetown depuis 2004, où il enseigne, gère des conférences et des événements, coordonne le dialogue et la mission pour la Conférence jésuite, anime des ateliers et encourage les relations universitaires avec les bureaux et instituts du Saint-Siège.

J. Borelli a accepté de nous parler, dans le cadre de nos conférences romaines, de Nostra Aetate, un de ses sujets d’expertise. Notez que le soir de la conférence, le 23 décembre 2018, il y avait une panne générale d’électricité dans le quartier du Généralat.

Si vous voulez en savoir un peu plus, suivez ce lien.

Lavigerie, sa vision, sa personnalité… nouvelles perspectives

Le Père Frank Nolan a passé en revue les archives de la Société et apporte de nouvelles perspectives sur le Cardinal Lavigerie, sa vision, sa personnalité.

Deux des participants à cette Conférence, qui s’inscrit dans un cycle de Conférences romaines en vue des célébrations du Jubilé, ont donné les témoignages suivants à la fin de la Conférence :

« Les étudiants ont besoin de cette vision ! J’ai donné des conférences au noviciat sur Lavigerie, mais cela corrige très bien certaines des choses que je donnais, notamment l’insistance sur la main forte de Lavigerie, qui bien sûr est là, mais tu montres bien qu’il y a plus que cela. » (D. Sullivan, M.Afr.)

« Je veux juste vous remercier pour cette vision. Je pense qu’elle est confirmée par la relation que Lavigerie a eue avec notre Mère Salomé parce que s’il est vrai qu’il considérait sa volonté comme la volonté de Dieu, vision que Mère Salomé partageait, en même temps, bien que très timide, Mère Salomé pouvait défier Lavigerie… qui l’a toujours bien pris et qui l’a toujours bien écoutée. » (G. Schreyer, smnda)

Ci-dessous, la conférence de Frank Nolan (en anglais) puis les deux photos dont il parle au début de la conférence.

Témoignage de Vicky Chiharhula

Dans le cadre des Conférences Romaines, Soeur Vicky Chiharhula, smnda, nous entretient de son expérience comme agent pastorale auprès des migrants en Sicile. Ci-dessous, vous trouverez l’enregistrement audio de son partage, ainsi qu’un article publié par Bernard Ugeux sur son blog.

 
Google has deprecated the Picasa API. Please consider switching over to Google Photos

Les « sœurs du monde » :
une équipe internationale de consacrées sur le terrain

Le pape François a demandé l’an dernier aux religieux de s’engager dans l’accueil des migrants. Les missionnaires d’Afrique en ont accueillis dans leur Maison Généralice à Rome. Les jésuites ont un important centre d’accueil au Vatican. A la demande de l’Union des Supérieurs Majeures, des congrégations féminines comme les Sœur Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique (Sœurs Blanches) ont décidé de participer à une équipe inter-congrégationnelle et internationale en vue d’accueillir les migrants qui débarquant en Sicile. Ces migrants arrivent aussi de l’Afrique et, pour eux, être accueillis par une religieuse africaine qui peut mieux comprendre leur drame est un précieux soulagement.

Vicky Chiharhula SMNDA, Conglaise, partage les premiers pas de cette équipe.
Mission auprès des migrants en Sicile.
Nous sommes arrivées en Sicile le 14/12/2015, de cinq Congrégations de nationalités différentes : Argentine, Erythrée, Inde, Pologne et République Démocratique du Congo. Nous étions très bien accueillies de tous dans le diocèse d’Agrigento et au-delà. Dès le début, le cardinal Francesco Montenegro, archevêque d’Agrigento a voulu une communauté qui, par sa vie, puisse témoigner que c’est possible de vivre heureuses tout en étant différentes. « Le plus important n’est pas ce que vous ferez, mais le témoignage d’une vie commune heureuse » disait-il. En vivant unies malgré nos différences (cultures, charismes/spiritualités, races, langues), nous cherchons à bâtir des ponts entre la population sicilienne qui nous accueille et les migrants qui viennent des diverses cultures, races, religions, langues et nations. Plusieurs personnes nous appellent « les sœurs du monde »
Nous sommes encore à nos premiers pas dans l’effort de la connaissance mutuelle en communauté ainsi que celui de la connaissance de la culture sicilienne qui nous est totalement inconnue et différente des nôtres. Nous vivons dans notre chair ce que signifie « être migrant », comme le vivent ceux qui sont venus des différents coins du monde. L’unique et grande différence est que nous, nous l’avons librement choisi pour le Christ et sa mission.    
Notre vie communautaire est en quelque sorte une mission en soi. Nous souhaitons bâtir une communauté qui reflète la beauté de la fraternité universelle dans la différence. Cela n’est va pas de soi…
Tous ceux qui viennent nous voient ou qui entendent parler de notre expérience disent que c’est un signe de l’Esprit pour l’avenir de la vie religieuse. Nous sentons un appel pressent d’obéir à l’Esprit de Dieu et de le laisser accomplir en nous l’œuvre du Père. Nous cherchons encore la meilleure manière de nous engager concrètement, pour bâtir des ponts solides entre nous et avec tant d’autres.
Pendant que nous découvrons le milieu et sa réalité, nous faisons de petites choses : présence au port à l’arrivée des migrants, formation pour l’écoute et stage dans les centres d’écoute du diocèse, visites des migrants hospitalisés et sur la rue, etc..
Même si dans notre groupe il y a plusieurs langues, l’Italien reste un grand défi. Nous devons bien le connaître pour pouvoir faciliter la communication entre les uns et les autres. Il nous faut fournir beaucoup d’effort à cet effet.
Nous sommes très reconnaissantes envers toutes les personnes qui nous soutiennent de diverses manières. Puisse le Seigneur nous accorder la grâce de mettre en commun la richesse de nos cultures et de nos charismes, pour être un signe visible de son règne d’amour, d’unité et de miséricorde sur cette terre sicilienne !

Bernard Ugeux sur son Blog :

La Vie – Lettres d’Afrique – Un regard bienveillant et exigeant sur une Afrique qui souffre et se déploie

Lavigerie au prisme de trois Pères Blancs

Voici l’enregistrement d’une conférence donnée à la Maison Généralice par Monsieur Rémi Caucanas, Docteur en Histoire Contemporaine et spécialiste sur les relations islamo-chrétiennes en Méditerranée. Bien qu’elle ne s’inscrive pas dans le programme de célébration du 150ème anniversaire, cette conférence peut tout autant préparer nos coeurs et nos intelligences à célébrer dignement l’évènement. Sa conférence fut introduite par Diégo Sarriò M.Afr., dont il est devenu l’ami et le collaborateur. Un nombre important de confrères de la maison étaient présents ainsi que treize soeurs blanches de Rome. Voici le transcript de la présentation de Monsieur Rémi Caucanas par le Père Diégo. Continuer la lecture de « Lavigerie au prisme de trois Pères Blancs »

Le charisme de notre Société

Après son mandat de Premier Asssitant dans le Conseil Général, Jos Van Boxel a fait une mini-année sabbatique pendant laquelle il a fait une recherche sur le Charisme de notre Société selon notre fondateur le Cardinal Lavigerie, évidemment.. mais plus intéressant pour nous, comment ce charisme se décline aujourd’hui. Nous avons eu la chance d’écouter Jos à la Maison Généralice nous présenter brièvement le résultat de ses recherches. Pardon pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais… pourtant la langue de Shakespeare!

Interview du P. André Simonart

Du 13 au 18 février, les Provinciaux, ainsi que les Délégués des Sections de EPO et SOA se sont réunis autour du Conseil Général pour leur rencontre annuelle de planification et de distribution du personnel dans la Société. (~20 min.)