Échos du Conseil Plénier – 27 novembre 2019

Échos du Conseil plénier - 27 novembre 2019

Les médias et les réseaux sociaux

Le supérieur général a présenté de façon très claire l’important sujet d’aujourd’hui. Il a commencé par citer ce que le chapitre de 2016 avait dit (en 3.3) :

« Le Cardinal Lavigerie nous demande instamment d’apprendre les langues et les traditions du peuple auquel nous sommes envoyés et aujourd’hui, émerge un nouveau continent dont la langue est digitale. Le Chapitre nous appelle à rester fidèles à cette demande du Cardinal et à apprendre cette nouvelle langue dans la perspective de notre mission d’évangélisation en discernant selon notre charisme. »

Le Conseil Général a pris au sérieux le défi lancé par le Chapitre, et pour notre Société, nos provinces, nos secteurs et nos sections, cela doit être une priorité et ce le sera toujours en vue de l’évangélisation. Nous avons tous fait l’expérience du grand défi de l’apprentissage des langues, langues qui nous ont aidés à nous enraciner davantage dans une culture, et par cela à nous enrichir. Il en va de même pour le langage numérique. Une fois de plus, il s’agit avant tout de voir ce que nous avons accompli sur le terrain, où que nous soyons. C’est également l’occasion de voir comment nous pouvons aller de l’avant et faire davantage d’efforts pour obtenir encore plus de résultats.  En 2018, il s’est tenu, à Rome, un atelier sur la communication où chaque province et section était représentée. Ce fut un grand succès et il reste encore beaucoup à faire. L’année prochaine, en 2020, des ateliers auront lieu dans différentes provinces (SAP, EAP, PAO, PAC) où un plus grand nombre de confrères pourront participer. Les ateliers dureront 10 jours ou plus. En 2021, on espère que des ateliers se tiendront au Ghana/Nigéria et en Ethiopie. 

L’intérêt est bien présent et certains de ceux qui ont participé à la dernière session continuent d’être très actifs dans leurs différentes provinces. L’année jubilaire, par exemple, a été une occasion unique de mettre en pratique de tels efforts de communication et de nombreuses bonnes initiatives ont été prises.  Des petits films ont été réalisés, des émissions radiophoniques ont été diffusées. Nous serions surpris par le nombre d’articles, de photos, de clips qui ont été produits sur différents sites web M.Afr. Il suffit de faire une recherche sur Google avec les expressions Missionnaires d’Afrique, Cardinal Lavigerie etc. pour voir la grande quantité de matériel disponible au public. À Rome, nous avons équipé la salle de réunion du Conseil général de tous les moyens modernes pour pouvoir être en liaison vidéo avec la plupart de nos Provinciaux (bien que nous en sommes encore au B.a.-ba). Nous souhaitons également transformer le Petit Echo et le bureau du Webmaster en un bureau commun pour la communication. C’est pourquoi, l’année prochaine, nous enverrons un confrère pour des études sur les médias et la communication. 

Nous réalisons de plus en plus que de tels moyens de communication peuvent être un outil important dans notre proclamation de l’évangile comme parole prophétique et libératrice pour les gens de notre temps. Certes, face à une plus grande sécularisation, à une insécurité toujours plus grande, cette communication doit nous aider à témoigner de notre solidarité contre toute forme de conflit, de division, d’injustice. Peut-être que par-dessus tout, nos compétences en communication nous aideront à construire des ponts, à être plus connectés et à créer ainsi des relations réelles et précieuses entre toutes les personnes. Cela fait certainement partie de l’évangélisation. 

Francis Barnes

Laisser un commentaire