À vos stylos, chers confrères (PE n° 1087 – 2018/01)

Le comité de rédaction du Petit Echo vous souhaite une très bonne et heureuse année 2018 !

Cette année encore nous allons continuer à approfondir ensemble les différents thèmes de notre dernier Chapitre général : la formation, le service des confrères et de la mission, le gouvernement et les structures de la Société, les finances de la Société et, bien sûr, le 150ème anniversaire de la Société.

Le Conseil général souhaite que chaque confrère participe d’une manière ou d’une autre à alimenter notre revue commune. La manière la plus directe de le faire, c’est de contribuer avec un article qui aiderait les confrères à maintenir la flamme de la mission.

C’est dans ce cadre que j’aimerais, en tant que rédacteur, vous demander de nous proposer des articles personnalisés, qui rendent compte de la mission que la Société vous a confiée ; sans chercher à donner de leçon à qui que ce soit, partager tout simplement comment nous vivons la mission là où la Société nous a « semés », quels sont les fruits que le Seigneur a produits à travers ma disponibilité ; quelles étaient mes « traversées du désert » et surtout mes moments de plénitude. En fait, à travers cela, nous serons en train de rendre compte de l’espérance qui nous habite et de nous dire les uns aux autres que l’œuvre du Seigneur à laquelle nous participons et pour laquelle nous avons donné nos vies, n’est pas vaine et qu’elle vaut la peine d’être proclamé sur les toits du monde. Il ne s’agit pas d’être d’abord un écrivain « reconnu » ou un « intello », ceci concerne chaque confrère qui a été nommé et envoyé pour une mission spécifique par la Société, que ce soit en Afrique ou en dehors de l’Afrique. C’est une question de simplicité dans le partage généreux de notre joie d’avoir suivi le Seigneur sur les sentiers parfois sinueux de la mission. Ne méprisons surtout pas nos « petites expériences » d’une catéchèse assidue auprès des enfants du village, aux étudiants du secondaire, l’accompagnement d’un groupe de paroisse ou tout simplement l’aumônerie auprès des marginalisés et des malades… Il y a tellement de choses édifiantes à partager… Habituellement, nous demandons aux confrères d’écrire des articles de 900 mots et de nous envoyer 3 ou 4 photos d’illustration, pour nous permettre de réserver à chacun 4 pages dans le Petit Echo. La rédaction de la revue a le rôle de décider quand tel ou tel article peut paraître. Si vous n’êtes pas sûr de la « lisibilité » de votre article, vous pouvez donner votre permission à la rédaction d’en améliorer la forme. Ce dont nous avons besoin, c’est votre histoire et votre expérience, c’est cela qui fait la vie de notre « petite Société ».

Vous pouvez être intéressé par l’histoire qui entoure le début de telle ou telle mission ou centre et, si vous en avez des précisions (dates des événements, noms des personnes, lieux, photos, etc.), n’hésitez pas à en faire un bon article (jusqu’à 2000 mots). C’est aussi l’occasion de mettre en exergue certains de nos confrères, parce qu’ils ont fait preuve d’un zèle extraordinaire ; une façon de rendre grâce à Dieu pour des dons particuliers faits à notre Société au cours des années. En fait la rubrique « 150 ans, 6500 missionnaires » est là pour cela, c’est notre espace pour rendre témoignage et raconter la vie des confrères qui nous ont vraiment inspirés ou qui ont ouvert des voies inattendues dans la mission.

A vos stylos, chers confrères ! Chacun de nous est « une histoire sacrée », racontez-la !

Freddy Kyombo, M.Afr.
Rédacteur Petit Echo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.