Ward Schoofs 1923 – 2017 (PE n° 1089 – 2018/03)

Ward (Edouard, que l’on appelait le plus souvent ‘Warre’) est né le 28 août 1923 dans une famille nombreuse à Kinrooi en province du Limbourg. Il est le second de dix enfants. Son père était directeur d’école. Ward suivit les humanités gréco-latines chez les Pères Croisés à Maaseik. Notons en passant que Ward restera toute sa vie un grand défenseur du dialecte de Kinrooi. En septembre 1941, il entra chez les Pères Blancs à Boechout. Sa soeur Mia était déjà entrée chez les Soeurs de l’Enfant Jésus, Continuer la lecture de « Ward Schoofs 1923 – 2017 (PE n° 1089 – 2018/03) »

Gaby Claerhout 1935 – 2017 (PE n° 1089 – 2018/03)

Gaby est né le 19 juillet 1935 à Pittem en Flandre occidentale dans une famille d’agriculteurs qui comptait huit enfants. Il suivit les humanités classiques au collège de Tielt. En septembre 1954, il entra chez les Pères Blancs à Boechout. Son oncle René travaillait au Congo belge de l’époque. Gaby est nommé au Canada. Un röntgen mal interprété l’empêche de quitter Varsenare et il ne rejoint Eastview que Continuer la lecture de « Gaby Claerhout 1935 – 2017 (PE n° 1089 – 2018/03) »

L’homélie : numéro spécial de « Prêtres Diocésains » – Une revue (PE n° 1089 – 2018/03)

Prêtres Diocésains, L’homélie, numéro spécial 2017, p. 97-276, 11 € (plus frais de port)

Quand on parle de formation permanente, en plus des livres dont nous publions des recensions, il est important de mentionner aussi l’abonnement à des revues, d’autant plus qu’actuellement on peut en recevoir certaines par internet à un moindre coût.

Pour nos lecteurs francophones, je voudrais aujourd’hui conseiller une revue qui me semble très intéressante : Prêtres Diocésains, revue française mensuelle (10 numéros par an) portée par l’Union Apostolique du clergé. Comme indiqué dans la revue, « son comité de rédaction est représentatif de diverses situations et responsabilités ». Je la conseillais déjà aux participants francophones de la session de Jérusalem. Continuer la lecture de « L’homélie : numéro spécial de « Prêtres Diocésains » – Une revue (PE n° 1089 – 2018/03) »

En finir avec le « péché originel »? Exploration théologique et pastorale – Revue (PE n° 1089 – 2018/03)

Michel Salamolard, En finir avec le « péché originel »? Exploration théologique et pastorale, collection Petits traités, ISBN 978-2-87356-665-4, Fidélité, Namur, août 2015, 282 pages, 19.95 euros

Plus d’un d’entre nous sent le malaise de parler encore aujourd’hui du péché originel. A ceux-là, et aux autres aussi, je conseille de lire ce livre, même s’il a l’apparence d’une « brique ». Il nous ramène à l’essentiel de notre foi chrétienne, notre salut en Jésus Christ. Continuer la lecture de « En finir avec le « péché originel »? Exploration théologique et pastorale – Revue (PE n° 1089 – 2018/03) »

Publications des confrères (PE n° 1089 – 2018/03)

Jean Moriaud, Vraiment, Il était là! Une relecture de ma vie avec Dieu, Pau-Billère, 2017, 183p.

Callistus Baalaboore, L’engagement de l’Église dans le développement social et humain dans la paroisse de Zinder, Diocèse de Maradi, Rép. du Niger, Leuven (Diplôme d’études spécialisées en catéchèse et pastorale et Master of Theology and Religious Studies), Lumen Vitae: Continuer la lecture de « Publications des confrères (PE n° 1089 – 2018/03) »

Ma vie missionnaire de Tunis à Paris (PE n° 1089 – 2018/03)

Après mon ordination sacerdotale à Thibar (Tunisie) en 1948, je fus envoyé par mes supérieurs dans notre communauté de la rue Friant, à Paris, pour faire des études universitaires, études qui se poursuivirent à l’université d’Alger. Je fus ensuite nommé en Tunisie dans notre communauté de l’Institut des Belles Lettres Arabes (IBLA) qui était et qui est encore un centre culturel où se rencontraient – et continuent à se rencontrer – des chrétiens et des musulmans.

Après avoir travaillé à la bibliothèque et à la revue de l’IBLA, je fus nommé responsable du Foyer des Etudiants Catholiques qu’avait fondé l’évêque de Tunis et qui était un lieu de rencontre entre chrétiens et musulmans. Puis, avec notre confrère Robert Caspar et quelques amis tunisiens – théologiens et universitaires – fut fondé le Groupe de Recherche Islamo-Chrétien (GRIC), qui publia plusieurs livres en France.

En été 1975, à la demande de la Conférence Episcopale de France, nos supérieurs me nommèrent de nouveau à Paris pour y animer le Secrétariat pour les Relations avec l’Islam (SRI) que venait de créer l’Eglise de France, et dont la mission était d’aider les catholiques de notre pays à connaître et à vivre les enseignements du Concile Vatican II concernant les relations entre chrétiens et musulmans. Après avoir travaillé une dizaine d’années au SRI et avoir été responsable de notre communauté de Maison Alfort, près de Paris, j’ai, avec quelques amis, fondé le « Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne » (GAIC) avec lequel j’ai beaucoup travaillé et avec lequel je reste en relation.

Dans les années où furent créés le SRI puis le GAIC, certains de nos confrères Pères Blancs avaient de la peine à comprendre qu’un « Missionnaire d’Afrique » exerce son ministère en Europe. Je suis heureux de voir que, depuis le dernier Chapitre, nos supérieurs sont très attentifs à la présence des musulmans dans nos pays occidentaux où nous pouvons apporter notre contribution et notre soutien à l’Eglise locale dans le domaine si important des relations inter-religieuses et dans celui de Justice et Paix.

Michel Lelong, M.Afr.

Table Ronde sur le Soudan du Sud et la RDC (PE n° 1089 – 2018/03)

L’intervention de Bernard Ugeux

Rome le 18 janvier 2018

Père Bernard Ugeux intervenant à la Table Ronde sur la paix au Sud Soudan et en RD Congo

Je remercie les organisateurs de m’avoir invité à prendre la parole durant cette Table Ronde. Je suis arrivé pour la première fois en République Démocratique du Congo (RDC) en 1971 et depuis lors je vis une profonde alliance avec ce pays. Depuis de nombreuses années, je m’occupe à Bukavu (Sud-Kivu) de l’accueil et de la réintégration de victimes de violences basées sur le genre, surtout des femmes et des enfants. Continuer la lecture de « Table Ronde sur le Soudan du Sud et la RDC (PE n° 1089 – 2018/03) »

La vie interculturelle : appel prophétique (PE n° 1089 – 2018/03)

« Notre monde globalisé rassemble de plus en plus de gens de différentes cultures, mais pas toujours harmonieusement. Ces dernières décennies, les sociétés multinationales ont cherché des stratégies plus efficaces vers une collaboration interculturelle authentique. Mais dans le monde multiculturel de l’Église d’aujourd’hui, les communautés religieuses aussi sont confrontées au défi de la vie interculturelle. Les sciences sociales ont mis au point des approches constructives, mais les personnes de foi ont aussi besoin d’enraciner leurs efforts dans une base biblique et théologique solide… Continuer la lecture de « La vie interculturelle : appel prophétique (PE n° 1089 – 2018/03) »

Réflexions sur la formation (PE n° 1089 – 2018/03)

Bien des remerciements à Freddy pour son premier numéro du Petit Écho sur la Formation dans la Société. Merci aussi à Dave Sullivan pour son excellente présentation en survol des changements qui se sont produits au cours des années en ce domaine. A la fin de son article, il demande que quelques-uns fassent part de leurs avis, souvenirs et expérience de leur propre formation. Alors, voilà ! Continuer la lecture de « Réflexions sur la formation (PE n° 1089 – 2018/03) »

Non seulement un ventre mais aussi un cerveau missionnaire (PE n° 1089 – 2018/03)

La lettre de ma nomination au Mexique m’est parvenue en décembre 2014 alors que j’étais curé de Kasamba et responsable du doyenné de Samfya dans le diocèse de Mansa en Zambie. Cette nomination m’a surprise et forcément mis dans un climat d’incertitude et de questionnement. Qu’en est-il de l’espagnol ? Un bref discernement m’a fait comprendre que la langue ne peut être un prétexte pour un cerveau missionnaire. J’ai accepté la nomination. Continuer la lecture de « Non seulement un ventre mais aussi un cerveau missionnaire (PE n° 1089 – 2018/03) »