Contact n° 2 (Lettre aux amis du secteur France)

Voix d’Afrique était, jusqu’il y a peu, le magazine du secteur France pour les familles et amis des Pères Blancs en France. Il a récemment été remplacé par une publication au format PDF, titrée “Contact”, normalement envoyée par courriel. Contenant des articles rédigés par les Missionnaires d’Afrique et pouvant intéresser un large public, nous la publions ici, ainsi que sur le site anglophone, une version succinctement traduite en anglais. En cas de doute sur l’une ou l’autre information, veuillez vous référer à l’original français.

Prix Mazingira pour Michel Dubois

Prix Mazingira pour Michel Dubois

Mini-Lien n°501

Ici, sur la Colline du Sanctuaire, Michel a planté 2400 pins.

Récemment, notre confrère Michel Dubois a reçu le prix « Mazingira » en reconnaissance pour sa contribution à l’environnement (mazingira en swahili) dans le Sud-Kivu (Bukavu). Il a, en effet, planté quelque 2400 pins sur la Colline de Lukananda, qui porte aussi le nom de Colline du Sanctuaire. Après avoir passé près de trente ans au Congo, notre frère Michel se trouve maintenant dans la communauté de Pau-Billère. Bravo, Michel, pour ce signe de reconnaissance que tu mérites amplement. Voici un transcript de la lettre qui lui a été envoyée :

Bonjour Monsieur Michel Dubois

La Société Civile Environnementale et Agro Rurale du Congo SOCEARUCO Sud-Kivu, a l’honneur de vous couronner par un prix d’honneur pour votre engagement dans la restauration du paysage de la ville de Bukavu et de la colline de Lukananda. Cet événement sera organisé à l’occasion du 50e anniversaire du parc national de Kahuzi Biega. C’est ainsi que notre comité de jury a décidé de récompenser les mérites des quelques personnes physiques et morales ayant contribué à la protection de l’environnement en RDC et au Sud-Kivu.

C’est dans ce contexte que nous vous contactons pour vous solliciter afin de désigner une personne qui pourra vous représenter et recevoir en votre nom le “Prix Mazingira” (édition 2020) qui vous est attribué. Notez que la remise de ce prix sera effectuée au quartier général du Parc national de Kahuzi Biega lundi 30/11/2020 à partir de 9 h à Tchivanga.

Mes cordiales salutations,

MSc Josué ARUNA

Noël, un trésor à transmettre

Noël, un trésor à transmettre

Emmanuel Lengaigne (Mini-Lien 501)

Multitude d'Anges - Brian Kershisnik

Nous venons de faire mémoire de la mort du Cardinal Lavigerie et nous nous préparons à célébrer la fête de la Société. En préparant cet éditorial, je me suis demandé : comment nos confrères des premières caravanes ont-ils vécu leur premier Noël ?

Ce ne fut sûrement pas un Noël avec de grandes foules et encore moins avec la famille. Ils ont dû vivre pour certains un Noël dépouillé sur des chemins inconnus au milieu de populations qu’ils ne connaissaient pas et une langue qu’ils ne maîtrisaient pas encore… Mais leur Noël était probablement plus proche du vécu de la naissance du Seigneur à Bethléem il y a 2000 ans.

L’incarnation ne s’est pas faite dans la facilité. Jésus n’est pas venu dans un monde où tout allait bien. Il est venu dans la simplicité apporter une parole d’espérance, une parole de vie, un message d’amour qui trouve une résonnance au fond de nous-mêmes.

Ce que nos confrères ont vécu au début de la Société et que nous avons pu vivre dans un quotidien qui pouvait paraître ordinaire est une prolongation de la venue du Sauveur dans le monde. Nous ne nous rendons pas toujours compte combien de personnes sont impressionnées par notre vie missionnaire. Si nous faisons mémoire des transformations de l’Église où nous avons servi en Afrique, nous pouvons nous réjouir et rendre grâce d’avoir pu y apporter notre contribution. Combien d’entre nous ont célébré Noël dans des petites chapelles qui maintenant sont devenues des paroisses ou même des diocèses ? Ce que nous avons vécu est un trésor dont nous sommes les dépositaires. Un trésor qui tend à être de moins en moins connu en Europe.

Depuis les origines de l’humanité, Dieu a déposé dans le cœur de chaque personne un désir de plénitude, d’absolu qui se manifeste de différentes manières. C’est ce désir qui nous a motivés dans notre engagement missionnaire. C’est ce même désir de plénitude qui se manifeste dans les nombreuses personnes de tous âges qui s’engagent au service des plus vulnérables. Si nous sommes attentifs, nous découvrons beaucoup de générosité autour de nous. Une attention aux autres qui s’est davantage manifestée pendant cette période de pandémie.

Ne pouvons-nous pas répondre à ce désir de plénitude que de plus en plus de personnes recherchent aujourd’hui en valorisant notre expérience et notre présence en Afrique ? Dans un monde sécularisé, notre expérience, le trésor dont nous sommes dépositaires, peut être une opportunité d’ouverture pour d’autres. Une manière aussi de continuer à participer à la venue du sauveur dans le cœur des hommes. Nous sommes dépositaires d’un trésor que nous pourrions davantage partager dans le monde.

Cette année, Noël ne sera pas comme nous l’aurions voulu. Nous aurons probablement quelques restrictions et nous le regrettons tous. Nous savons aussi que l’essentiel est ailleurs. Que la venue du Sauveur qui a eu lieu en un lieu et un temps donné est à renouveler en chaque personne, à chaque génération ! Noël c’est aussi lorsque quelqu’un accueille pour la première fois le Seigneur dans sa vie. Être témoin de cela est source de joie et d’Action de grâce.