Gaetano Scremin : 1942 – 2018 (PE n° 1090 – 2018/04)

Le Père Gaetano est le fils aîné de Gino Scremin et de Fioretto Amabile. Il naît à Valdagno le 13 mars 1942. Son père a travaillé chez Marzotto.

Il entre au petit séminaire des Pères Blancs à Treviglio, il fait ses études secondaires à Parella (TO). Il suit les études philosophiques à Gargagnago (VR). Il va à Gap (France) pour le noviciat ; ensuite il suit les études théologiques à Heverlee (Belgique) où il prononce son serment. Il est ordonné diacre le 29 juin 1968. Il sera ordonné prêtre le 28 juin 1969 à Cornedo Vicentino. Pendant trois ans il fait de la formation en Italie dans le moyen séminaire des   Pères Blancs à Gargagnago. Enfin le 1er septembre 1973 il part en mission au Rwanda ; mais après un an et demi il devra retourner en Italie pour raisons de santé.

Après une période de récupération il repart en mission : il fera une expérience d’une année à Tunis (1975) et de deux ans en Algérie (1978-79). En Afrique du Nord, il a aussi des problèmes de santé. Mais de ces deux expériences en terre d’islam est né en lui une attention particulière au dialogue avec les musulmans. Il fait une année d’études d’Islamologie dans notre faculté universitaire du Pisai à Rome (1993-94).

Ne pouvant plus retourner en Afrique, il  reste en Italie dans nos communautés ; il fera un séjour de trois ans dans une paroisse à Prato  et enfin il ira s’établir dans la maison paternelle. Pendant ses dernières années le père Gaetano habitera à Novale où il consacre sa vie au dialogue avec les musulmans en donnant son apport au diocèse de Vicenza avec des rencontres et des sessions pour faire connaître le monde musulman et comment dialoguer avec eux. Il  donne un coup de main pastoral au curé de sa paroisse et au vicariat de Valdagno.

Le Père Gaetano a souffert d’un problème aux reins comme sa  mère et son frère. Pendant plusieurs années, il a dû se soumettre à des séances de dialyse et en 2000 il a reçu une greffe des reins. Les médicaments particuliers reçus ont causé des tumeurs au visage qui jumelés à tant d’autres maladies ont causé sa mort.

Les paroles que la Vierge Marie a dites à Sainte Bernadette conviennent au père Gaetano : « tu ne seras pas content dans ce monde mais dans l’autre » Que Le père Gaetano puisse vivre heureux auprès du Père qu’il a servi fidèlement comme prêtre et comme missionnaire malgré toutes les épreuves et les maladies qu’il a dû supporter pendant sa vie

Gaetano Cazzola, M.Afr.

Laisser un commentaire