Gerard Reynaert (1925-2018) (EAP Flashes – 2018/08)

Le P. Gerard Reynaert (1925-2018), populairement appelé « mukulu », est décédé le 03.05.2018 à l’hôpital Nsambya de Kampala. Il a vécu 67 années de vie missionnaire, presque toutes en Ouganda. A 93 ans, il était encore économe local et chargé de l’accueil au centre de vocations de la maison Lourdel et aumônier d’une communauté de Petites Sœurs de Saint François à Nsambya. Ce qui suit a été écrit à son sujet dans l’Ordre de la Messe célébrant sa vie :

La fidélité et l’engagement de Gérard à l’apostolat jusqu’au dernier souffle de sa vie et de sa force restent pour nous un puissant rappel de la forte recommandation de notre fondateur, le Cardinal Lavigerie : « Mes chers enfants, vous n’êtes pas des explorateurs ou des voyageurs ordinaires… Vous êtes des apôtres et seulement des apôtres. Tous vos autres intérêts doivent découler de ce fait fondamental. Je vous en conjure, faites revivre en vous ces grandes pensées d’apostolat. »

Ce rappel est encore plus significatif dans le contexte du 150e Jubilé de la fondation des Missionnaires d’Afrique et des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique (Msola). La foi du P. Gerard a été  » une foi terre-à-terre et pratique « . Ce n’est donc pas par hasard qu’il est décédé, le jour où nous célébrions la fête de saint Jacques, dont l’enseignement met fortement l’accent sur une telle foi : « La foi sans bonnes actions est morte ». (Jacques, 2:26)

Le mode de vie de Gérard correspondait bien à la vie que tous les Missionnaires d’Afrique sont invités à embrasser :  » Mode de vie simple « . Il était une véritable oeuvre biblique : « Nu, je suis sortie du ventre de ma mère, nu, je m’en vais partir. » (1:21) Il a quitté cette vie terrestre « nu » ; il n’a presque rien laissé derrière lui ! Quel message puissant et quel héritage dans un monde plein d’avidité de toutes sortes de choses terrestres ! Quel message puissant et quel héritage dans un monde où la « culture du grabbing » (se saisire, s’emparer de quelque chose) se développe chaque jour davantage ! En plaisantant, le P. Gerard parlait de lui-même comme « Ow’empisa ennungi » (quelqu’un qui a de bonnes manières). Puissions-nous aussi, malgré nos faiblesses humaines, toujours aspirer à être ‘abantu ab’ab’empisa ennungi’ (des gens de bonnes manières).

Le P. Gérard a été enterré à la paroisse de Nabulagala où il a célébré la messe jusqu’à sa mort. Les fidèles et quelques confrères ont veillé et célébré plusieurs messes tout au long de la nuit en priant pour Gérard. L’archevêque de Kampala, sa grâce le Dr. Cyprian Kizito Lwanga a célébré la messe des funérailles entouré d’une grande foule qui est venue faire ses adieux à jjaja (grand-père).

Qu’il repose en paix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.