«L’intelligence en éveil» (1 P 1, 13) (PE n° 1091 – 2018/05)

Quand j’étais enfant, on nous faisait réciter les trois actes de foi, d’espérance et de charité. La seule mention de « réciter » m’horripile ! En ces temps-là, cette sorte d’éducation à la prière était si commune qu’il n’est pas étonnant que tant de gens en aient perdu la foi. Foi et rabâchage ne vont pas ensemble. Sans compter que l’acte de foi fait plus appel à l’obéissance aveugle qu’au discernement nécessaire. En effet, cet acte pose que : « Mon Dieu, je crois fermement tout ce que l’Eglise catholique croit et enseigne… ». Qui, aujourd’hui, se satisferait d’un tel acte de foi ?  

Quand je suis arrivé en Afrique, j’ai vite compris qu’il me fallait apprendre ces mêmes prières en langue locale pour ne pas paraître ignorant et ridicule au milieu de nos gens… Quand, un jour, j’ai fait une remarque en communauté, faisant part de mon malaise vis-à-vis de ces mêmes prières qu’on demandait à nos gens de dire matin et soir, on me rétorqua qu’il fallait laisser aux gens le plaisir de dire « leurs » prières. Mais justement, elles n’étaient pas « leurs » prières mais des prières qu’on leur avait imposées, importées et formulées au mépris de toute inculturation et contextualisation.

A l’opposé de ces actes récités, de foi, d’espérance et de charité, saint Pierre, dans sa première lettre, appelle les croyants à être « toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. Mais que ce soit avec douceur et respect…» (1 P 3, 15-16). Passer d’une foi qui récite à une foi personnelle qui fait appel à l’intelligence et au cœur est une des grandes urgences de l’Eglise. Sans doute ce travail est déjà en bonne voie auprès des catéchumènes, des jeunes catéchisés et des néophytes… L’Afrique n’est pas à l’abri d’une perte de la foi si on continue à ignorer son aspiration profonde à une foi qui prend à la fois la tête et les tripes, et qui se manifeste en paroles et en actes.  

Jean-Pierre Sauge, M.Afr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.