Vieillir avec nos aînés, Confrères anglophones

Rencontre des confrères anglophones en charge des communautés de personnes âgées

La réunion s’est tenue à Rome du dimanche 6 mars au vendredi 11 mars 2022 et a été animée par le provincial, Gérard Chabanon, et l’assistant provincial, Georges Jacques.

Contrairement aux réunions précédentes, il n’y a pas eu de conférencier ni d’animateur extérieur invité.  Cela ne s’était pas toujours avéré bénéfique.  Au lieu de cela, la réunion s’est déroulée au rythme et dans l’intérêt des personnes présentes, sous la houlette de Gérard et de Georges.

Nous nous sommes retrouvés le lundi matin pour une récollection dirigée par Francis Barnes: il nous a rappelé que, surtout dans la vieillesse, nous prenons davantage conscience de notre dépendance totale des autres mais surtout de Dieu. Le Nunc Dimitus de Siméon au temple, nous rappelle la paix et la beauté du “lâcher prise” et de remettre le passé, l’avenir et tout entre les mains du Seigneur.

Francis a présidé notre eucharistie ce jour-là ; les autres jours, nous avons célébré ensemble à la chapelle des martyrs de l’Ouganda. Ce fut un moment privilégié pour prier pour ceux qui nous sont confiés.

Lundi après-midi, et jusqu’au déjeuner du mardi, nous avons partagé sur les différentes expériences que nous vivons. Il n’y a pas eu de précipitation ; chacun a eu le temps de présenter son rapport. Il est clair que l’organisation de nos maisons est différente en chaque pays. Aux Pays-Bas et en Allemagne, des possibilités de collaboration existent avec d’autres organisations, laïques ou religieuses. En Irlande et au Royaume-Uni, c’est plus difficile. Nos confrères sont cependant les mêmes ; les joies et défis de la prise en charge sont les mêmes. Il est clair que nous sommes tous heureux dans notre ministère et que nous aimons ce qu’on nous demande de faire.

Mardi, nous avons passé du temps, à l’aide de vidéos, à discuter des signes, des causes et des effets de la démence qui est en augmentation partout. Cela a conduit à une discussion sur l’importance, pour chaque confrère, d’avoir en place tous les documents légaux nécessaires lorsqu’une personne est gravement malade ou décède. La décision de transférer un confrère à des soins plus professionnels est aussi délicate à prendre. Une mention spéciale a été faite de ceux qui vivent en dehors de la communauté et de notre devoir de soin pastoral à leur égard.

Le mercredi, le temps a été consacré à notre vie en communauté et à la manière de dynamiser et de motiver nos communautés. Il est clair que notre prière communautaire et personnelle est le pilier de notre vie commune ; elle est bien pratiquée partout. On a noté que visiter les confrères est un rôle important pour la personne en charge : qu’elle les écoute, ainsi que leur histoire de vie. Les sorties et les jeux communautaires sont un moyen de nous rassembler et de nous détendre. Une mention spéciale a été faite d’inviter les confrères à écrire leurs mémoires, ce qui est non seulement thérapeutique, mais peut aussi contribuer à enrichir les archives de la Société.

Le jeudi, le groupe a mis la détente en pratique, par une sortie ensemble. Nous avons visité l’église du cardinal Lavigerie, la basilique de Sainte-Agnes hors-les-murs.  Le nom du cardinal et ses armoiries sont clairement visibles dans l’église. Celle-ci se trouve au-dessus des plus petites catacombes de Rome que nous avons pu visiter avec l’aide d’un excellent guide. Le soir, nous avons rejoint la communauté de la maison généralice pour l’eucharistie avec, après le dîner, la traditionnelle serata romana.

La réunion a été l’une des plus détendues et positives auxquelles j’ai participé. Il n’y a pas eu de solutions ou d’avancées significatives, mais un partage ouvert et honnête des joies et des défis de notre ministère.

Nous remercions Gérard et Georges pour leur soutien et leurs encouragements clairement ressentis tout au long de la réunion.  Enfin, bien sûr, nous remercions la communauté de la maison généralice pour son accueil chaleureux et fraternel.

Jozef de Beeker

Laisser un commentaire