Appel du Soudan du Sud

Appel du Soudan du Sud

Trois jeunes confrères au Sud Soudan pour commencer une communauté de Missionnaires d’Afrique

Cletus Atindaana, Innocent Iranzi et Jean Dieudonné Mohamadi Nare ont atterri à Juba le mardi 19 octobre pour commencer une communauté de Missionnaires d’Afrique dans le diocèse de Malakal au Soudan du Sud. Ils concrétisent ainsi leur réponse à l’appel lancé particulièrement aux jeunes confrères par le Conseil général, le 23 novembre 2020, pour la mission dans le plus jeune pays d’Afrique. A Juba, ils ont été accueillis par notre confrère Jim Green, seul missionnaire d’Afrique dans le pays jusqu’alors ; celui-ci est au service de Solidarity with South Soudan.

L’idée d’un retour au Soudan du Sud est venue au Conseil général durant les commémorations du Jubilé de 150 ans. Dès le début de la réflexion sur le jubilé, le Conseil général cherchait à commémorer l’événement aussi avec des gestes dignes de notre fondateur, en s’engageant sur la voie de notre vocation missionnaire. Quand il a été décidé de célébrer la clôture du jubilé en Ouganda, nous avons, avec nos Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique, décidé de partir pour une visite de solidarité à l’Eglise que nos ainés dans la mission ont établie dans ce pays et qui doit, aujourd’hui, faire face à l’afflux de centaines de milliers de réfugiés sud soudanais. De la visite est né notre engagement pour, ensemble, donner une main forte au diocèse d’Arua dans son apostolat auprès des réfugiés. Trois confrères y ont été nommés. Un est déjà sur place avec deux sœurs. Les deux autres confrères y ont séjourné et rejoindront le troisième d’ici peu.

L’appel du Soudan du Sud a retenti surtout quand le père Stephen Nyodho Ador, alors nouvellement nommé évêque du diocèse de Malakal, est passé à la maison généralice, à Rome, un jour de juillet 2019, pour demander du renfort en personnel pour son diocèse. Ayant rappelé comment nos confrères étaient allés dans son diocèse dans les années 80, sans s’y installer, il a réitéré l’invitation faite à la Société d’une présence missionnaire parmi des populations durement touchées par le conflit qui a éclaté au Soudan du Sud en 2013 et qui a maintenu le pays dans la souffrance jusqu’au dernier accord de paix, signé en 2019, à l’origine d’un gouvernement d’union nationale.

En mars de cette année, Martin Grenier, assistant général, Aloysius Ssekamatte, Provincial de l’EAP, et moi-même sommes partis porter un message de solidarité à l’Eglise du diocèse de Malakal de la part du Conseil général. De retour à Rome, nous avons partagé ce que nous avons vu et, en conseil, nous avons décidé de lancer un appel aux jeunes. Officiellement érigé en 1974, le diocèse de Malakal couvre la région du Grand Nil supérieur, comprenant les États d’Upper Nile, de Jonglei et d’Unity. C’est un vaste territoire de 238.000 km2 avec plus de 5 millions d’habitants, dont environ un million de catholiques.

Cletus, Innocent et Jean Dieudonné vont commencer l’apprentissage de l’arabe à la paroisse Christ-Roi à Renk. Ils se rendront ensuite dans l’État de Jonglei, à Bor, à la paroisse Saint-Paul. Nous les confions à la prière de tous, afin que la mission au Sud Soudan initiée depuis plusieurs décennies, puisse, cette fois-ci, connaître une bonne suite. Nous espérons que d’autres confrères les suivront bientôt.

Stanley Lubungo

Jean Dieudonné Mohamadi (Burkina Faso), Cletus Atindaana (Ghana), Innocent Iranzi (R.D. Congo)
Sur la photo on voit de gauche à droite Fr. Christian Carlassare, missionnaire combonien alors vicaire général du diocèse de Malakal et évêque nommé du diocèse de Rumbek, Martin Grenier, Aloysius Ssekamatte, provincial de l'Afrique de l'Est, Stanley Lubungo, Mgr Stephen Ador, évêque de Malakal et Sr. Elena Balati religieuse combonienne lors d'une visite à la curie diocésaine.

Laisser un commentaire