Grâce sur grâce…

Grâce sur grâce...

Le début du mois d’octobre a été très intense à Rome. Lancement du mois missionnaire extraordinaire le 1er octobre, commémorant et ravivant l’appel missionnaire très fort lancé par Benoît XV dans sa Lettre Apostolique « Maximum Illud » il y a cent ans. 

« Baptisé et envoyé : l’Église du Christ en mission dans le monde. » Parler aujourd’hui de ceux qui sont baptisés et envoyés signifie que chaque baptisé, à son niveau, peut être missionnaire, peut être l’instrument de la proposition que Dieu veut faire à l’homme, par son témoignage personnel, sa prière et son offrande.

Trois jours plus tard, en la fête de saint François, le Pape a participé, dans les jardins du Vatican, à un événement culturel pour célébrer la fin de la Saison de la Création 2019 et pour consacrer le prochain Synode sur l’Amazonie. 

Mais encore plus près de notre cœur et de notre identité, il y avait la création de 13 nouveaux cardinaux pris pour une grande part dans des instituts missionnaires, dont notre confrère Michael Fitzgerald. Beaucoup d’encre a coulé sur l’événement. La Maison générale était pleine d’invités, entre les 25 membres de la famille et amis de Michael Fitzgerald et quelques évêques congolais venus célébrer la création du cardinal Fridolin Ambongo Besungu de Kinshasa. 

Le Pape avait appelé un Constistoire pour le samedi 5 octobre à 16 heures pour élever les 13 nouveaux Cardinaux. A cette occasion, tous les cardinaux de Rome étaient présents pour accueillir leurs nouveaux frères. Quelques minutes avant 15 heures de l’après-midi, le « futur Cardinal Fitzgerald » est apparu dans sa soutane pourpre mais sans la zuchetta et la barrette pourpre, qu’il recevrait des mains du Pape lui-même lors de la cérémonie. Vous reconnaîtrez sur le côté gauche de la photo nos confrères, Mgr Willy Ngumbi et Martin Wullobayi, professeur au Pisai, que le nouveau cardinal a choisi comme secrétaire personnel pour cette cérémonie.

La vidéo suivante est la partie du consistoire où le Pape invite les « futurs Cardinaux » à professer leur foi, où il les revêt de la zuchetta et de la barrette rouge et où les nouveaux Cardinaux sont reçus et félicités par le Collège des Cardinaux qui y sont présents. Cet extrait de la cérémonie ne dure que 24 minutes. Si vous voulez voir la vidéo complète (1h15), suivez ce lien.

Après la cérémonie, chacun des nouveaux cardinaux a reçu un espace où les membres de leur famille et leurs amis pouvaient les rencontrer et les féliciter. De retour à la maison vers l’heure du souper, le Cardinal Michael Fitzgerald a encore trouvé l’énergie de venir partager un bout de la soirée avec les confrères des Services et quelques autres personnes. Cela montre combien Michael est simple et fraternel avec sa « famille ».

Dimanche, les nouveaux cardinaux ont concélébré avec le Pape la messe du matin sur la place Saint-Pierre pour la grande célébration d’inauguration du Synode des évêques de la région pan-amazonienne.

À une heure de l’après-midi, toutes les cérémonies et les liturgies étaient terminées. C’était alors l’heure de la fête. Dans son discours de félicitations, le Père Stan Lubungo, Supérieur général, a commenté la « Coïncidence » de cet honneur donné à Michael mais aussi à nous tous et se souvenant de la béatification de nos 4 confrères martyrisés en Algérie et de la proclamation d’un mois missionnaire extraordinaire en octobre, tout concourrait à plutôt voir un « clin d’œil » du Seigneur car nous avons récolté « Grâce sur grâce » !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.