Nouvelles de Théo Caerts au Togo

Chers Parents, Chers Amis et chères Amies, Chers Confrères,

Bonjour ! Cette fois-ci, je suis pas mal en retard avec mes vœux de Nouvel An :
la fête de Noël est déjà passée depuis un bon moment, et le début de la Nouvelle Année 2018 date aussi déjà de quelques jours. Que s’est-il passé ?
Nous avons eu plusieurs importantes coupures de la connexion d’Internet ces
derniers temps, et dans la période de Noël-Nouvel An, notre Compagnie Togo
Telecom a eu la « bonne idée » de faire des travaux sur leur réseau, avec comme conséquence des coupures pendant des semaines !! En plus, moi-même, j’étais occupé par la préparation d’une retraite, prévue pour la fin du mois de janvier dans notre maison de formation à Ouagadougou (Burkina Faso). Donc, avec un retard important, mais non moins sincèrement, je vous envoie tous mes meilleurs vœux et ceux de toute notre communauté à chacun et chacune de vous et à vos familles et communautés : vœux de santé, de bonheur, de joie, de réussite dans toutes vos activités, et la bénédiction de Dieu sur vous tous et toutes ! Merci à tous ceux et à toutes celles, qui ont fait bien mieux que moi, et dont les vœux de Noël et de Bonne Année me sont parvenus bien à temps ! Merci pour votre fidélité !

Cette année 2018 sera marquée par mon retour définitif en Belgique. En effet,
j’aurai 75 ans cette année et mon engagement missionnaire compte lui aussi 50 ans : alors, en dialogue avec mes responsables, j’ai estimé que c’était un bon moment pour quitter le Togo et l’Afrique et de me mettre au service du Secteur Belgique. La Belgique n’a pas tardé à me nommer dans la communauté de la Procure d’Anvers. Tout cela ne se fera pas sans un petit pincement de cœur, bien sûr, mais, c’est la vie : il y a un début et une fin à tout !!
Et comment va le Togo ? Et nos projets à Talo ? Eh bien, le Togo ne va pas très
bien : il y a eu beaucoup de manifestations, de grèves et de violences ces derniers temps en vue d’obtenir un changement politique. Heureusement, ici à Atakpamé et à Talo, nous n’avons pas été touchés par ces événements. Quant à nos projets, nous sommes en train de réaliser le plus grand, le plus important et le plus difficile : nous sommes en train de construire un Centre Polyvalent, qui servira aussi d’église paroissiale le dimanche et en d’autres occasions. En pièces attachées, vous trouverez des photos des projets terminés (notre maison et l’école), et du Centre Polyvalent en construction. Vous remarquerez qu’il est bien avancé, mais loin d’être terminé. Si des bonnes volontés peuvent nous aider à terminer le tout, elles seront les très bienvenues ! Récemment, avec l’aide du « Development Office » des Missionnaires d’Afrique à Washington (USA), qui nous avait déjà aidés aussi pour la construction de l’école, nous avons foré un puits de 75m de profondeur, destiné à la population locale, aidant ainsi surtout les femmes dans la recherche pénible et quotidienne de l’eau.

Tout cela a été réalisé depuis notre arrivée ici, au mois de mai 2012 (les travaux
de construction ont vraiment commencé le 1 er juillet 2013), et cela n’a été possible que grâce à l’aide généreuse de beaucoup d’entre vous. Citer des
bienfaiteurs est toujours délicat, mais, je veux quand même remercier spécialement certaines personnes, qui préfèrent rester anonymes, et qui ont donné des sommes importantes pour l’ensemble de nos projets – la Province du Limbourg et le Secteur Allemagne qui ont aidé beaucoup à la construction d’une école primaire de six classes, avec toilettes, bureau du Directeur, salle de réunion, et deux classes maternelles – des chrétiens du Canada et des confrères, qui ont donné une contribution très importante pour la construction de l’église, ainsi que les Sœurs de la Miséricorde de Renais et les Sœurs de Marie de la rue Deberiot à Louvain – et, pour l’ensemble, les confrères Missionnaires d’Afrique, surtout de la Belgique, mais aussi d’un peu partout, qui ont vraiment soutenu, d’une manière merveilleuse, la naissance de cette nouvelle implantation des Missionnaires d’Afrique au Togo. Que tous et toutes en soient ici cordialement remerciés ! Merci infiniment !

Mais, comme nous l’avons toujours dit, nous ne sommes pas venus ici pour construire des bâtiments, aussi nécessaires soient-ils, mais, pour construire une communauté chrétienne. Et de ce travail plus discret et intérieur, il n’y a pas de photos !! Un travail pastoral important vient d’être fait, il y a quelques semaines, par le choix de nouveaux membres du Conseil Pastoral Paroissial, qui sont nos plus proches collaborateurs, et qui portent une importante responsabilité dans le travail paroissial. Chaque mois, pendant un weekend, nous réunissons une vingtaine de jeunes, dont la plupart sont déjà à
l’université, et qui sont intéressés par la vocation missionnaire. Ensemble avec
quelques chrétiens, nous venons de lancer un cours d’Initiation sur la Doctrine Sociale de l’Eglise de trois mois, qui chaque mardi, de 18h à 20h, réunit plus ou moins 25 personnes de toute la ville d’Atakpamé. Deux jeunes Togolais viennent d’être ordonnés prêtres Missionnaires d’Afrique et partiront bientôt pour le Soudan et pour la République Démocratique du Congo. A Talo, dans notre Paroisse, à laquelle nous avons donné le nom de Notre-Dame d’Afrique (NDA), nous avons une communauté chrétienne jeune et dynamique, mais, qui a besoin d’être davantage formée et accompagnée, et qui, à son tour doit devenir missionnaire. C’est notre travail ça, et nous nous efforçons d’y répondre le mieux possible !

Voilà les quelques nouvelles de par ici que je voulais vous partager, ensemble
avec mes vœux et ceux de la communauté Missionnaire d’Afrique. Que Dieu notre Père bénisse cette année pour qu’elle soit vraiment bonne et heureuse pour chacun et chacune d’entre vous, et qu’il nous donne l’occasion de nous rencontrer au cours de cette nouvelle année !

Avec tous mes vœux de paix, de joie et de bonheur pour cette nouvelle année
2018 !

Théo
Talo, le 11 janvier 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.