Réflexion sur trois années de formation

Réflexion sur trois années de formation

Comme le dit le psalmiste, « …voyez comme il est bon et agréable que des frères vivent ensemble en harmonie… » (Psaume 133, 1).

Si on me demande ce que j’ai aimé chez les Missionnaires d’Afrique pendant mes trois années de formation à la maison d’études SOLA, la première réponse sera la vie communautaire et la seconde, les formateurs, qui m’ont aidé à comprendre la profondeur et l’ampleur de ma vocation.
Bien que notre communauté soit principalement axée sur les études de philosophie, nos formateurs ont établi un calendrier qui accorde une importance égale aux aspects essentiels de la formation comme la prière, la pastorale, les études, la vie communautaire et d’autres domaines importants dans la vie d’un candidat, qui l’aident à se développer de manière intégrée dans sa vie personnelle et son parcours de vocation.

Chaque vocation est unique, et chaque congrégation a un charisme unique, mais j’ai toujours senti que l’appel à être Missionnaire d’Afrique est beaucoup plus unique que d’autres et que cette vocation présente de nombreux défis dès le début de notre programme de formation.

Au cours des trois dernières années, j’ai appris que je suis principalement responsable de ma propre formation et que personne ne me force à être comme les autres. Chaque candidat est libre d’affiner sa personnalité unique dans le cadre de la vocation missionnaire qu’il a reçue. Au cours de mes années de formation, j’ai été aidé à améliorer mon niveau de confiance dans divers domaines comme les études, la responsabilité personnelle, la vie communautaire interculturelle/internationale, etc.

Une vocation missionnaire est un don de Dieu, et Il forme chacun en conséquence. Grâce à nos formateurs, j’ai été aidé et guidé à approfondir ma compréhension de ce que Dieu veut de moi.
Des rencontres régulières avec mon compagnon spirituel m’ont aidé à m’évaluer sous différents angles. Nos récollections mensuelles et notre retraite annuelle ont été des temps de réflexion et de renouveau. En lien avec la spiritualité ignatienne, les rencontres mensuelles avec le recteur et les aimables corrections des membres du staff, j’ai appris à devenir une meilleure personne.

Assister à la messe africaine le premier dimanche de chaque mois, ce que je chéris, combiné à des concours de quiz et à des interventions sur l’Afrique et notre Société m’ont aidé à mieux connaître l’Afrique et ses habitants. Grâce à tout cela, j’ai acquis une meilleure connaissance de l’Afrique et de ses habitants et j’ai maintenant des amis africains à Bangalore.

Mes différents ministères pastoraux du week-end m’ont aidé à mieux comprendre les réalités de la vie auxquelles sont confrontés les gens autour de nous, ainsi qu’à approfondir ma compréhension de ce que signifie être un serviteur de Dieu. Je me suis senti interpellé par ces expériences et j’ai pu progressivement entrer dans la vie de ceux à qui j’ai été envoyé. Ce fut une grande leçon.

L’apprentissage du français a été l’une des grandes difficultés que j’ai rencontrées. Apprendre une nouvelle langue n’est pas, pour moi, une chose facile, mais avec le soutien constant de l’équipe de formation et de nos confrères qui connaissent le français, cela m’a donné le courage d’aller de l’avant.

La vie d’équipe est également une activité à apprécier qui m’a aidé de plusieurs façons, tant sur le plan individuel que dans mon cheminement vocationnel.

Suivre les traces du Cardinal Lavigerie dans le monde africain est un appel unique et stimulant. Mes expériences de formation à la maison d’études SOLA ont été positives et rassurantes. J’ai le sentiment d’avoir été bien formé pour faire face aux défis qui se présenteront à moi à mesure que j’avancerai. J’ai été très heureux de faire partie d’une communauté liée par l’amour et centrée sur le Christ et je remercie tous mes formateurs et les autres personnes qui m’ont aidé à être là où je suis aujourd’hui.

Lithin Varghese
Candidat de troisième année
SOLA Study House – Bangalore

Extrait du bulletin d’information de la SOA – janvier 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.