Trouver une Compréhension Commune des Religions Traditionnelles Africaines

Deuxième journée de la session de travail sur les religions traditionnelles africaines au Centre Kungoni, Malawi

Après avoir découvert en profondeur les croyances culturelles des tribus Chewa, Ngoni et Yao, aujourd’hui, notre discussion a porté sur notre compréhension des Religions Traditionnelles Africaines (RTA). Le Dr Rodian Munyenyembe de l’Université de Mzuzu s’est concentré sur «la compréhension et l’engagement dans les configurations contemporaines des Religions Traditionnelles Africaines». Ignatius Anipu, M.Afr. a parlé de «l’engagement des Missionnaires d’Afrique avec les Religions Traditionnelles Africaines ».  

Le Dr Munyenyembe a mis l’accent sur quelques pistes pour un dialogue fructueux telles que «la sensibilité culturelle, la patience et la persévérance, la clarification des idées fausses, la contextualisation de l’Évangile, l’éducation et l’apprentissage, et le fait d’être des bâtisseurs de ponts». Dans sa présentation, Anipu a mis l’accent sur certains domaines cruciaux ou prioritaires pour un dialogue constructif avec les RTA. Il a fait valoir que l’apprentissage de la langue et de la culture locales de la population, la pratique d’un dialogue diversifié avec les RTA, la promotion de la vie humaine, la promotion de la réconciliation et de la consolidation de la paix, etc., sont des conditions préalables à une véritable rencontre avec les RTA.

Les confrères ont eu le temps de poser des questions, de faire des commentaires et d’offrir leurs idées raisonnées en lien avec les sujets présentés. Il a été remarqué que la Société des Missionnaires d’Afrique a contribué et a encore beaucoup à offrir dans le domaine de la rencontre avec les RTA. Cependant, il existe encore des lacunes conceptuelles et missionnaires : ne pas avoir une nomenclature unifiée des RTA, négliger les croyances traditionnelles et les valeurs culturelles, détacher la rencontre et le dialogue avec les RTA de la pastorale paroissiale ordinaire, ne pas prêter attention aux réalités du «monde invisible» qui affectent la vie quotidienne des personnes, etc. Associer les RTA à ce qui est mauvais, mystérieux ou dangereux pour la vie chrétienne est un autre défi qui attire l’attention. 

Dans les prochains jours, les participants tenteront de trouver des solutions durables aux problèmes déjà identifiés. À la fin de la semaine, une feuille de route aura été élaborée pour améliorer l’efficacité et l’efficience missionnaires en matière de rencontre et de dialogue avec les RTA.

Par: Prosper Harelimana, M.Afr.

Laisser un commentaire