Évangéliser aujourd’hui, Le sens de la mission – Critique littéraire

Pierre Diarra, Évangéliser aujourd’hui, Le sens de la mission, Mame 2017 – 86 pages – 10 €

Nous avons là un texte très intéressant qui pourrait aider beaucoup d’entre nous à répandre l’idéal missionnaire et l’évangélisation. Dans son message initial, le Cardinal Filoni le présente comme « un texte écrit pour la formation et l’animation missionnaire ». De nos jours, nous sommes appelés à être missionnaire plus « par contagion amoureuse » que par « une stratégie de conquête » (p. 7) Dans son liminaire, l’auteur précise que l’évangélisation peut se résumer ainsi : « Annoncer que Dieu est Trinité, communication d’Amour » (p. 11) Cet aspect est surtout développé dans son chapitre 5 : « L’amour de Dieu précède le missionnaire. » Il mentionne : « Ce Dieu Amour qui s’est révélé Trinité est centre, origine et fin de la mission de l’Eglise » (p. 55) Jésus Christ est donc toujours présent comme origine de la Mission ; mais pour être plus précis, c’est la Trinité qui nous envoie par la bouche de Jésus de Nazareth (Matthieu 28,19).

Si nous aimons Dieu véritablement, nous ne pouvons qu’aimer ceux et celles dont il est aussi le Père (p. 34) Le dynamisme missionnaire se réalise donc par la rencontre qui est, sous bien des aspects, une véritable aventure (p. 63) La relation à l’autre qui en résultera aura des teintes variées. Mais comme l’auteur le suggère à la suite du pape François, l’autre est beaucoup plus que ce qui me dérange (p. 61). Le préalable à toute rencontre sera de prendre le temps pour nous ouvrir à ce qui se vit ailleurs, chez l’autre (p. 69).

Le livre est à mettre entre toutes les mains. Il peut être la base non seulement de toutes catéchèses mais aussi de partage entre agents pastoraux. On pourra seulement regretter que ce livre reste plutôt marqué par la bonne tradition des Œuvres Pontificales Missionnaires ; soit une mission à sens unique de Rome vers les territoires de mission ou jeunes Eglises. L’idée d’un partenariat entre Eglises pour l’évangélisation ou « nouvelle » évangélisation de toutes les Eglises, jeunes ou moins jeunes, n’apparaît pour ainsi dire pas.

Gilles Mathorel, M.Afr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.