Les fauteuils roulants du Fr. Trévor Robinson

Un frère Missionnaire fabrique
des fauteuils roulants à 3 roues
pour les handicapés au Ghana

Voici un court article publié par ZENIT le 15 juillet, présentant le travail de notre confrère Trevor Robinson au Ghana.

Un peu d’espoir pour ‘les derniers parmi les derniers’

A Tamale, une ville ghanéenne de plus de trois cent mille habitants, on voit dans les rues beaucoup de garçons et d’ adultes handicapés. A cause de leur handicap, ces personnes ne peuvent rester que près de leur domicile. Le reste du monde n’existe pas pour eux et, surtout, ils vivent dans des conditions dégradantes. En observant ces « derniers parmi les derniers », marginalisés, vulnérables et sans aucune aide, le Frère Trévor Robinson, missionnaire anglais des Pères Blancs (la Société des Missionnaires d’Afrique), a eu le désir évangélique de consacrer temps et énergie à améliorer leurs conditions de vie.

C’est pour cette raison qu’il a décidé de fabriquer lui-même de simples fauteuils roulants à trois roues pour les personnes handicapées, rapporte l’Agence de Nouvelles Fides. En explorant les possibilités de remédier à cette situation, le Frère Trévor a conçu un fauteuil roulant à 3 roues qui permette à la personne de s’asseoir dans un fauteuil roulant et de pédaler avec ses mains, lui permettant ainsi de se déplacer plus facilement. Du projet au premier prototype, la démarche a été courte et, grâce à l’aide de bénévoles et de donateurs, le Frère Robinson a très vite commencé ue travail de récupération de matériaux utiles, tels que des morceaux de vieilles bicyclettes donnés par des amis ou des connaissances.

« Quand j’ai commencé, j’ai pensé à faire de la fabrication de ces tricycles une opportunité pour les enfants des rues. J’ai demandé à certains d’entre eux de m’aider. Au début, nous en produisions une dizaine par semaine. Maintenant, lentement, nous avons atteint la cinquantaine », dit le missionnaire. Le prix total d’un tricycle pour personnes handicapées est d’environ 250 euros. « Ils ont été donnés à des hommes, des femmes et des enfants plus âgés qui sont trop pauvres pour s’en acheter. Certaines personnes nous offrent un peu d’argent si elles en ont – mais la plupart du temps, ceux qui les reçoivent sont trop pauvres pour payer quoi que ce soit. Ces fauteuils roulants à 3 roues permettent aux gens de retrouver leur dignité.

« Lorsqu’une personne handicapée parvient à obtenir l’un de ces moyens de locomotion, elle redécouvre une toute nouvelle dimension et retrouve une espérance de Vie. Grâce au tricycle, elle peut se déplacer n’importe où. Cela lui permet d’entrer en relation avec de nombreuses personnes et de grandir. Non seulement cela, mais ses muscles deviennent plus forts et cela améliore son état de santé physique. Et dans leur vie, il y a maintenant une lueur de gratitude et de lumière. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.