Un nouveau réseau au Ghana

Les Personnes consacrées contre la traite des êtres humains

Du 12 au 16 mars 2018 s’est tenue au centre de conférence « Divine Word » de Nsawa au Ghana, une formation sur la traite des personnes à l’intention du personnel religieux, femmes et hommes ; elle a été rendue possible grâce à l’organisation mondiale Talitha Kum Arise. Etaient présentes de nombreuses congrégations religieuses qui partagent cet intérêt, dont notre Société qui n’est pas étrangère à l’esclavage et à la traite moderne des êtres humains ; elle était représentée par Haile Gazena et Amani Bulambo Dieudonné, tous deux missionnaires d’Afrique. Les groupes cibles de l’atelier étaient les hommes et les femmes religieux du Ghana et tous ceux qui souhaitent devenir membres actifs du réseau mondial de lutte contre la traite humaine. Talita Kum travaille à la prévention de la traite des êtres humains à ses racines, et à aider ceux qui en sont déjà victimes, de même que les survivants de ce maudit phénomène d’aujourd’hui.

La formation a mis en évidence la menace de la traite des personnes et son coût humain.

Les points traités pendant la formation étaient:

  • Le cadre global: racines, éléments constitutifs, dimension de la traite.
  • Lecadre phénoménologique et juridique de la traite des êtres humains,avec un accent particulier sur les réalités géopolitiques et économiques de l’ère de l’après-guerre froide qui ont conduit à la montée destrafics dans les pays de destination.
  • Le droit international et ses défauts en ce qui concerne le phénomène de la traite des êtres humains,et son incapacité à poursuivre les coupables de tels actes odieux(en raison de lafaiblesse même de la loi qui vise à protéger les victimes de la traite).

La deuxième partie de la formation était axée sur la façon de prévenir cette réalité et commentprotéger les victimes et les survivants de la traite humaine grâce à la mise en place d’un réseau.

Elle a également offert des outils d’autonomisation, des modèles de prévention, relevé les signes d’épuisement pour les personnes engagées dans le ministère de la prévention, et les exemples de bonnes pratiques.

Enfin, mais pas le moindre, les participants et le réseau mère « TalithaKum Arise »ont initié et mis en place un réseau « sœur » qui sera dénommé ConPAHT (Personnes consacrées contre la traite des êtres humains, TalithaKum Ghana). Il sera un réseau« sœur » chargé de mener descampagnes de prévention et de lutte contre la traite humaine au Ghana en lien avec d’autres réseaux dont le réseau international basé à Rome.

La vision et la mission du groupe :

Énoncé de la vision :

Nous, membres de la Vie Consacrée au Ghana,
animés par notre foi en Dieu,
le respect de la dignité et de la liberté humaines,
nous nous engageons à lutter contre la traite des personnes.

 

Énoncé de la mission :

Nous, membres de la vie consacrée au Ghana,
sommes engagés à faire face à la menace de la traite humaine
à travers les stratégies suivantes:
une sensibilisation à large échelle, la prévention,
apporter notre soutien aux survivants de ce fléau,
renforcer les connaissances et les compétences des praticiens
et à collaborer avec des groupes qui ont des intérêts similaires.

 

Haile GAZENA Demissie, M. Afr.
St. Monica’s Parish – Nyankpala

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.