Diverses nouvelles de la Maison Généralice

Diverses nouvelles de la Maison Généralice

Fin de la semaine passée, nous avons eu la session d’introduction à l’année pastorale ou académique.
Le thème de la session tel que formulé par Anthony Baaladong était :
 
« Financer la Mission de notre Société – Les défis actuels. »
 
Il y eut 3 présentations par Powerpoint  (avec à la fin, la remise d’un questionnaire à discuter) :
 
    1. Le rôle de nos familles dans le financement de l’apostolat
    2. Un style de vie simple – Responsabilité financière et transparence
    3. La solidarité à 4 niveaux :
      1. au niveau communautaire, c’est le Fonds communautaire ;
      2. au niveau provincial, c’est le Fonds d’entraide (Mutual Aids Fund);
      3. au niveau interprovincial, c’est l’ EVAF
      4. et pour les œuvres missionnaires en Afrique, c’est le Fonds de solidarité.

Discours du Père Stan Lubungo à la fin de la session d'ouverture

En début de cette nouvelle année…

Merci à Tony et Marcin pour l’animation de cette session qui marque pour notre communauté de la Maison généralice l’ouverture de l’année pastorale et académique. Merci particulièrement pour les riches exposés qui nous interpellent tous vivement. Nous sommes privilégiés de vivre dans une communauté qui met à notre disposition les biens nécessaires et de travailler dans des services qui ne manquent pas de moyens. En mars dernier, j’ai effectué une tournée dans le sahel et j’ai rencontré des confrères qui travaillent dans des conditions climatiques et socio-politiques que nous n’ignorons pas. Nous rappeler d’eux nous aiderait énormément à ajuster notre style de vie ici.

Je saisis l’occasion en ce début d’année pour remercier chacun de vous, au nom du Conseil général, pour les différents services que vous rendez généreusement à la Société. Durant cinq mois, quatre-vingt pourcent du Conseil général était absent de Rome et la maison est encore debout ! Un sincère merci à tous et à chacun.

Au début de cette année pastorale et académique, il convient que chacun se rappelle la mission qui est la sienne, sa raison d’être ici, c’est-à-dire les tâches que nous sommes, chacun, appelés à accomplir pour s’engager à observer la discipline qu’il faut pour les accomplir en termes d’horaires par exemple. Dans ce sens, il me semble important également de savoir nous respecter les uns les autres et d’aider à créer l’atmosphère qui favorise l’accomplissement de la mission confiée à chacun. Dans son message du 3 septembre 2020 à tous les confrères, le Conseil général a invité à « vivre notre engagement missionnaire avec plus de sens d’initiative, de créativité et avec passion ». C’est une invitation que nous devons faire nôtre pour entreprendre nos services avec plus d’engagement et de zèle.

Cette année, il y aura des changements dans la maison : les Sœurs de l’œuvre nous quitteront à la fin de l’année, après 55 années de service à la Maison généralice. Nous sommes reconnaissants pour leurs services rendus avec amour et dans la joie. Au moment voulu, nous trouverons le temps pour leur dire au revoir. Pour les remplacer, nous avons choisi de faire ce que plusieurs congrégations font de nos jours : recourir aux services d’une entreprise avec laquelle nous établirons un contrat de service. Cela demandera des ajustements et la collaboration de tous.

Le début d’une nouvelle année est une occasion pour revisiter notre projet communautaire. Il en existe un dans cette communauté. Il est donc souhaitable que nous prenions le temps de le regarder de nouveau et, surtout, que nous nous engagions davantage avec les moyens qui nous permettent de construire une vraie vie communautaire. Je crois que la construction d’une vie de communauté se fonde pour nous avant tout sur la prière commune et sur les autres moments de retrouvailles.

Je souhaite à chacun une fructueuse nouvelle année. Que Dieu notre Père nous donne les grâces nécessaires pour la vivre dans la paix et la joie, avec une bonne santé pour que nous sachions porter des fruits et que nos fruits demeurent et fassent avancer le Règne de Dieu en Afrique, dans le monde africain et dans le monde entier.

Stanley Lubungo, Supérieur général
Maison généralice, 26 septembre 2020

Laisser un commentaire