La Bible Africaine – Une revue (Petit Echo n° 1088 – 2018/02)

La Bible Africaine.
Texte biblique de la TOB comprenant l’Ancien et le Nouveau Testament traduits sur les textes originaux,
ISBN 978-2-37360-006-3,
Editions Paulines, Kinshasa, 2015, 2240 pages

 

Chaque année, en français, nous avons de nouvelles Bibles, ce qui montre comment ce livre reste encore le plus important best-seller dans le monde aujourd’hui. Mais, il faut le dire, toutes les Bibles ne se valent pas. Cette fois-ci pourtant, je tiens à présenter cette Bible, non seulement à cause de son lien avec l’Afrique, mais surtout pour sa qualité exceptionnelle (et son prix modique).

Comme indiqué, il ne s’agit pas d’une traduction nouvelle. Elle reprend la traduction qui reste, à mon avis, la meilleure en français : la Traduction œcuménique de la Bible, la TOB, édition 2010, je précise.

Ce qui fait la qualité de cette Bible dont on marque le lien avec l’édition anglaise en page deux, c’est la grande différence en ce qui concerne les introductions et les notes. Autant, je pense, plusieurs ont été déçu par The African Bible, tant à cause de la traduction anglaise (américaine) choisie, que pour les introductions et les notes qui, bien sûr, faisaient le lien avec les cultures africaines, mais restaient fort traditionnelles et anciennes, même dans la seconde édition de 2011.

Autant, je dois ajouter, et c’est tout à l’honneur des 14 traducteurs, rédacteurs et collaborateurs de l’édition française mentionnés, que nous avons maintenant une Bible qui donne, pour la plupart des introductions et notes que j’ai pu consulter, l’état actuel de la recherche biblique.

Voici un exemple pris de l’introduction au livre de la Genèse : « Les chercheurs qui ont soigneusement analysé les livres du Pentateuque avaient identifié différentes sources ou traditions, appelées le Jahviste (J), l’Elohiste (E), le Sacerdotal (P) et le Deutéronomiste (D). Cette théorie documentaire ne fait plus l’unanimité, car elle ne répond pas à toutes les questions concernant la formation du Pentateuque en général, et celle de la Genèse en particulier. Les chercheurs continuent leur quête d’une meilleure explication. Certains proposent de considérer originellement indépendants les grands ensembles narratifs et législatifs » (p. 22).

D’autres éléments sont repris de l’édition anglaise ; ils en avaient fait une Bible de qualité : couverture, présentation générale, parallèles, cartes, illustrations et index thématique (p. 2194-2240).

Guy Theunis, M.Afr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.