Nouveau recteur de Notre Dame d’Afrique

Né en Irlande en 1964, le Père Michael O’Sullivan a suivi des études secondaires dans un internat des pères trappistes dans le comté de Tipperary, il entre chez les Pères blancs en 1983. Attiré par l’appel d’être missionnaire en milieu arabo-musulman, il fait un stage pendant deux ans à Ghardaïa, avant de poursuivre ses études théologiques à Toulouse. Ordonné prêtre en 1991, il passe une année à Adrar avant d’être envoyé à Rome pour des études.

Ensuite on lui demande de partir pour le Soudan où il passe sept années à Khartoum. Connaissant bien le rite melchite, il passe une année sabbatique en 2001 au monastère orthodoxe de Balamand au Liban, où il suit des cours de liturgie orientale en langue arabe. Il fait également plusieurs séjours comme prêtre vicaire aux Emirats arabes unis, au Qatar au Yémen.

En 2003 de retour à Rome, il soutient une thèse en islamologie. Il est alors envoyé à Jérusalem. Pendant son séjour de dix ans dans la Ville Sainte, il est nommé directeur de la Maison d’Abraham et représentant du Secours Catholique en Terre Sainte. Suivent quatre ans à Doubaï, au Vicariat de l’Arabie du Sud, comme économe diocésain dans ce vaste diocèse. Ses intérêts pour la musique l’ont conduit à chanter avec des chorales à Jérusalem et à Doubaï. Il est heureux de servir l’Eglise d’Algérie comme recteur d’un de ses lieux les plus beaux et les plus symboliques, la Basilique Notre-Dame d’Afrique.

Tiré de  « Notre-Dame d’Afrique – Lettre aux amis – Février 2018 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.