EURO ECHO 20170629

Chers confrères,

Demain matin, vendredi, 30 juin, Gérard Chabanon et Georges Jacques arriveront ici à Bruxelles, l’un venant de l’Ouganda et l’autre d’Abidjan. J’irai les accueillir à l’aéroport avec Didier Lemaire. Ce soir-là, de concert avec nos voisins du Secteur Belgique nous nous réunirons pour un verre de l’amitié. Le lendemain, samedi, 1er juillet, Gérard et Georges prendront leurs fonctions respectives. Pour moi ce sera la fin de mon mandat de six ans comme Provincial d’Europe.

Aujourd’hui ma pensée va tout d’abord aux confrères qui ont fait partie de l’équipe provinciale au cours de ces six années : Fons Vanden Boer, Henri Menoud, Dick Kinlen, Francis Barnes et Didier Lemaire. A ceux-ci j’ajoute Jan Mol et Paul Hannon premiers conseillers avec qui je me réunissais à l’occasion dans le temps. Ils m’ont tous été très utiles pour planifier mon travail et pour discerner. Ces rencontres furent aussi l’occasion de nous encourager les uns les autres. Ensuite il y a tous les membres du Conseil provincial. Avec la plupart j’ai pu entretenir des contacts réguliers. A tous je tiens à dire « merci » pour leur présence, leur amitié et leur contribution à la bonne marche de la Province.

De tous les événements qui ont marqué mon mandat, j’en retiendrai surtout deux. Le premier fut lorsqu’au cours du Conseil plénier à Ouagadougou en septembre 2013 j’ai posé, au nom du Conseil provincial, la question suivante: Quel avenir la Société souhaite-t-elle pour l’Europe ? Le contexte de cette question était d’une part l’inévitable vieillissement et la diminution du personnel de la Société en Europe. En parallèle à cela il y avait aussi le courant de pensée qui s’est manifesté au cours du Chapitre de 2010 à propos de la Mission de la Société en dehors de l’Afrique. Notre question fut accueillie avec beaucoup d’ouverture et il s’en suivit un échange constructif. Deux mois plus tard le Pape François publiait ce que nous pourrions peut-être appeler la charte de son pontificat: La Joie de l’Evangile. Cette exhortation apostolique sur la proclamation de l’Evangile dans le monde d’aujourd’hui permit au Conseil général et à la Société de progresser dans leur réflexion. Par la force de l’Esprit, une vue plus riche, plus intégrée, plus équilibrée et plus ouverte de la Mission de la Société a pu se développer. Le passé était dument apprécié et faisait corps avec le souci d’être présent aux grandes réalités de notre monde d’aujourd’hui. Cette unité du passé et du présent était couronnée par une indéfectible espérance en l’avenir.

Ceci m’amène à mon second point : le Chapitre 2017. Cette assemblée capitulaire, grâce à la méthode choisie, à savoir le discernement appréciatif, a été pour moi un long exercice de discernement, d’accueil et d’écoute de ce que l’Esprit dit à la Société. Sans aucun doute le grand signe de l’oeuvre de l’Esprit est de nous rassembler tous autour d’une même volonté divine. Par « tous » j’entends tous les membres de notre Société quelque soient leur âge, leur état de santé, leur sensibilité religieuse ou culturelle et leurs lieux d’insertion missionnaire. La postcapitulaire de la Province a cherché à faciliter ce processus en le rendant plus concret et plus ancré dans les réalités de la Province d’Europe. Je souhaite à Gérard, à Georges et à Didier de continuer l’oeuvre ainsi entreprise, en particulier dans les 4 domaines choisis par la postcapitulaire : l’ouverture au monde africain, aux réfugiés et aux musulmans ; l’animation missionnaire et vocationnelle ; le sens de notre vocation missionnaire et la vie communautaire.

Enfin un dernier mot. C’est en toute sincérité que je demande pardon à ceux d’entre vous que j’ai pu offenser ou blesser. Pardon aussi à ceux pour qui mon soutien et mon assistance n’ont pas été suffisants.

Bien fraternellement,
André-L. Simonart

 

Téléchargez le bulletin complet de la Province d’Europe ici :

Icon

EURO ECHO 20170629 FR 868.66 KB 11 downloads

...

Laisser un commentaire